Tours

[#MIAM] On a testé le nouveau restau "branché" de Jean Jaurès

Et on n'a pas été convaincus...

[#MIAM] c’est la rubrique d’Info Tours consacrée à l’actualité culinaire en Indre-et-Loire.

 --------------

A en croire les réseaux sociaux, c’est LE lieu à découvrir absolument à Tours pour cette fin d’année 2019. Depuis le 22 novembre, le secteur de Jean Jaurès s’est enrichi d’une nouvelle adresse :Blend & Shaker, concept hybride qui met autant l’accent sur la cuisine que les boissons. Forcément, ça nous intrigue… Il est bon de savoir qu’à quelques exceptions près (les groupes d’au moins 8 personnes et le brunch du week-end) la maison ne prend pas de réservations. Une façon de faire très parisienne, un peu "branchouille" diront certains, que l’on a tendance à trouver assez désagréable. D’autant qu’il a fallu qu’on s’y reprenne à deux fois pour avoir une table. Au premier coup, il y avait carrément la queue dans l’entrée.

On revient à l’heure du déjeuner. Nous voici bien placés au cœur d’une salle élégamment décorée avec un grand lustre, des briques au mur, des banquettes confortables, et un bar tout lumineux. Ça claque ! Sur la table, des serviettes en coton (bon point pour la planète), fabriquées dans les Vosges avec l’étiquette d’une grande marque. Le ton est donné.

On zieute la carte et ça se confirme : nous voici dans un endroit chic. Le mojito est à 9€50 (!), les verres de vin tournent plus autour des 5-6€ que des 3€50-4€, l’entrée la moins chère est à 8€, les desserts à partir de 7€90. Quant à la formule du midi comptez 14€ le plat du jour et 18€ si on ajoute un café gourmand. Rappelons qu’en centre-ville, certains établissements très recommandables proposent dans le même temps des formules trio entrée-plat-dessert entre 15 et 18€. Le prix de la qualité ? Les propositions sont loin d’être inintéressantes entre un carpaccio de rillons, un foie gras maison avec chutney de poires tapées ou une palette de porc roi rose de Touraine. Produits locaux mis en avant, on apprécie. En revanche, gros bémol pour le risotto aux asperges vertes qui n’est pas DU TOUT de saison.

Le service – aimable – est tiré à 4 épingles : chemise et gilet pour les garçons, combo jean-chemise blanche pour les filles. Plutôt rapide, avec en prime un passage pour nous faire voir à quoi ressemblent les plats du jour. Sympa !

Le parmentier de canard que l’on commande est d’ailleurs bien présenté, surplombé de salade. C’est chouette la salade pour avoir bonne conscience mais sur une purée chaude ce n’est pas ce qu’il y a de meilleur. Et cette purée ? Sans plus d’autant que l’ensemble de l’assiette est un peu liquide. Pour le dessert, on laisse sa chance au café gourmand mais à bien y réfléchir on aurait pu s’en passer.

Sans avoir goûté toute la carte, Blend & Shaker laisse donc une première impression mitigée. Celle d’un endroit au design séduisant, aux cocktails attrayants mais aux prix surestimés par rapport à ce qu’il y avait dans notre assiette.