Tours

Unique en France : une école pour coacher les maires d’Indre-et-Loire

La rentrée est prévue en juin 2020.

Les dimanches 15 et 22 mars on vote pour élire les 272 maires qui vont diriger toutes les communes d’Indre-et-Loire entre 2020 et 2026. Parmi les maires sortants, une bonne partie refuse de se représenter, d’autres seront battus (bah oui, ça arrive). A leur place, des femmes et des hommes dont ce sera le premier mandat. Mais au fait, comment on gère une mairie ? Ça se passe comment l’élaboration d’un budget ? Ça, j’ai le droit de le faire ou pas ?

Devenir maire, c’est gérer une commune, des centaines voire des milliers d’habitants. Et ce n’est pas aussi simple que de commander des sushis le vendredi soir quand il n’y a plus rien dans le frigo.

Jeudi 28 novembre, le représentant des maires d’Indre-et-Loire Cédric de Oliveira a donc confirmé un projet qu’il présente comme unique en France : un partenariat avec l’Université de Tours pour créer une école des maires. S’il existe déjà des formations pour les élus (sur les finances, l’accompagnement des femmes victimes de violences, les marchés publics, le droit de l’urbanisme ou la gestion de conflits), elles sont ponctuelles et pas forcément assez poussées pour de nouveaux élus. « Nous allons approfondir ce programme en 2020 » explique le maire LR de Fondettes « pour que tous les élus puissent retourner sur les bancs de l’université afin de se former ou de se perfectionner. »

Dès le mois de juin, une quarantaine de maires pourront donc participer à une série de cours avec des enseignants de la fac, le procureur de la République de Tours, la préfète d’Indre-et-Loire, des anciens maires mais aussi… un botaniste.

« L’objectif c’est que chacun puisse exercer son mandat dans les meilleures conditions » plaide Cédric de Oliveira qui compte donc voir aborder des thèmes aussi divers que les finances, la justice, la biodiversité ou le droit des animaux. Le coût du programme sera pris en charge par la Maison des Maires d’Indre-et-Loire. Si son initiative est couronnée de succès, elle envisage d’ores et déjà une seconde session en septembre 2020.