Tours

[On partage !] La Banque Alimentaire de Touraine a besoin de dons et de bénévoles pour sa collecte 2019

Elle se déroule du 29 novembre au 1er décembre.

114 magasins répartis dans toute l’Indre-et-Loire

1 500 bénévoles mobilisés en trois jours

120 tonnes de denrées alimentaires et de produits d’hygiène espérées

Voilà les chiffres clé de la campagne annuelle de la Banque Alimentaire de Touraine qui se prépare du 29 novembre au 1er décembre dans les grandes surfaces du département. Le président Dominique Cochard estime que « tous les voyants sont au vert » car cette année de nouvelles enseignes acceptent de recevoir les « Gilets oranges », en l’occurrence le Leclerc de La-Ville-aux-Dames et le nouveau Leclerc de Joué-Sud.

Pour repérer une équipe de la Banque Alimentaire c’est simple : les bénévoles se placent près des caisses avec des chariots pour récolter ce que vous voudrez bien leur donner. En priorité :

Boîtes de conserve

Pâtes, riz

Lait, thé, chocolat

Farine, sucre

Huile, moutarde

Bref, tout ce qui ne se périme pas. « Nous avons notamment besoin de conserves de poisson. Mais aussi de produits d’hygiène car on sait que les personnes sans ressources sont nombreuses à ne pas pouvoir en acheter. »

Pour renforcer les forces vives de l’association, Unis-Cité mobilise une cinquantaine de jeunes en service civique. Des collèges et lycées comme Becquerel et Victor Laloux à Tours envoient également des classes sur le terrain, encadrées par leurs professeurs. Par exemple au Carrefour des Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps. Et puis il y a les entreprises qui organisent une collecte ou mobilisent des bénévoles : « La mobilisation est meilleure que l’an dernier, c’est la première année que nous en avons autant et nous verrons quel impact cela aura sur la collecte finale » se réjouit Dominique Cochard qui espère bien dépasser le tonnage de 2018 car les réserves d’aliments non périssables commencent à bien diminuer dans les locaux de la zone des Grands Mortiers à Saint-Pierre, et ce malgré un rechargement avec la collecte de printemps.

Rappelons que la Banque Alimentaire organise deux collectes auprès des particuliers chaque année : en novembre et au printemps. Puis tout au long de l’année elle récupère des denrées auprès des magasins, et de plus en plus directement auprès des grossistes voire des producteurs :

« Sur Ferme Expo nous avons eu un contact avec un maraîcher qui nous a donné 3 tonnes de pommes de terre qui n’étaient pas calibrées pour être vendues en grande distribution. Ce sont 3 tonnes qui n’ont pas été gaspillées. Pour nous c’est une belle réussite et nous incitons producteurs et maraîchers à avoir ce réflexe de nous donner des produits non commercialisables, ou des surplus de production. »

Dominique Cochard, président de la Banque Alimentaire de Touraine

En un an, l’association distribue l’équivalent de 2,2 millions de repas, dont 240 000 rien qu’avec le produit de sa collecte automnale. Des aliments qui sont notamment redistribués à d’autres associations du département. Parmi les projets de développement, la structure espère inaugurer un labo de transformation en 2020 pour faire des conserves avec des produits qui ne peuvent pas se garder longtemps après avoir été récupérés. Un partenariat avec une autre association est à l’étude, mais il faudra ensuite trouver des locaux.

Enfin, la Banque Alimentaire cherche toujours des bénévoles, notamment pour ce week-end « car avec les maladies de l’hiver on peut avoir des défections » précise Dominique Cochard. Ça vous intéresse ? Appelez le 02 47 53 55 27. Et que ce soir pour aider ou donner, rendez-vous vendredi, samedi et dimanche matin dans les magasins.

Olivier Collet