Tours

Tarifs Fil Bleu : pas de changements dans l’immédiat

Tours Métropole est plutôt satisfaite de la mise en place du nouveau système d’abonnement.

Depuis le 1er août, la politique tarifaire a été modifiée dans les transports en commun tourangeaux. Le pass dédié aux 26-64 ans est passé de 39€50 à 45€ mais dans le même temps de nouveaux tarifs réduits ont été créés, notamment un abonnement dédié aux 5-10 ans, un prix spécial pour les 11-18 ans ou encore un tarif pensé pour les étudiants. Par ailleurs, le tarif préférentiel pour les demandeurs d’emploi a été remplacé par des abonnements moins chers pour les foyers aux revenus modestes.

La grille complète des tarifs est disponible dans cet article.

Dès l’annonce de ce changement, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer l’augmentation du pass tout public, malgré la prise en charge de 50% par les employeurs ou le 12e mois offert pour 11 mois consécutifs achetés. Des critiques renouvelées cet été au moment de l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs, avec des prises de parole d’élus de gauche pourtant favorables à la mise en place du quotient familial mais qui avaient apparemment mal anticipé toutes les conséquences de la refonte des prix du bus et du tram.

Le résumé de la polémique dans cet article.

A force de débats, Tours Métropole avait annoncé une étude approfondie des conséquences de la mise en place des nouveaux abonnements. Lors du conseil métropolitain organisé ce lundi 25 novembre aux Deux-Lions, le vice-président en charge des transports Frédéric Augis a fait un premier bilan :

+2,3% de voyages sur le réseau Fil Bleu en septembre

+27% de voyageurs âgés de 11 à 18 ans, +20% de voyageurs entre 19 et 25 ans

Le nombre d’enfants de 5 à 10 ans possédant un abonnement progresse également

25% de nouveaux usagers parmi les abonnés qui bénéficient d’un tarif réduit au quotient familial

« Nous poursuivons la progression des recettes et de la fréquentation des transports en commun » s’est félicité Frédéric Augis, qui estime que les critiques sont en grande partie dues à une mauvaise compréhension de la totalité des offres disponibles. « Après étude au cas par cas, certaines personnes ont constaté que toute la famille pouvait bénéficier d’un tarif réduit » pointe l’élu. « Après l’incompréhension, il y a eu une ventilation (comprendre un transfert) vers d’autres offres. » Des demandeurs d’emploi ont également pu bénéficier des abonnements pour foyers modestes même si le tarif le plus bas (9€90) reste deux fois plus élevé que l’ancien pass pour les chômeurs. Quelques personnes se sont aussi reportées vers le service Vélociti (à partir de 3€ par mois).

Tours Métropole estime donc que la nouvelle politique tarifaire est globalement satisfaisante même si quelques ajustements ne sont pas à exclure comme une politique plus avantageuse pour les retraités. La prochaine révision des tarifs est programmée le 1er août 2020, à moins qu’un correctif soit apporté plus tôt. Dans les commentaires, certains internautes continuent régulièrement de critiquer des prix qu'ils jugent trop élevés et dissuasifs.