Tours

ReplayTouraine #12 : des vélos, des voitures, un ministre... Les 5 grandes infos de la semaine en résumé

On parle aussi des élections municipales à Tours.

Chaque samedi, le ReplayTouraine vous garantit un point complet en images sur les temps forts de la semaine en Indre-et-Loire. Voici l’édition de ce 23 novembre :

---------

1 - Indigo Weel revient

Depuis cet été, les vélos en libre-service Indigo Weel qu’on peut emprunter via une application et déposer presque n’importe où était indisponible pour cause de maintenance. En fait il y avait tellement de vandalisme que l’entreprise a dû chercher un nouveau moyen de sécurisation des deux-roues. Finalement, la flotte de 600 vélos fait son retour progressif depuis le 20 novembre avec en prime un nouveau tarif : 4 centimes la minute au lieu de 50 centimes la demi-heure. Si vous ne pédalez que 10 minutes vous ferez des économies. Si vous faites un trajet de 30 minutes vous sentirez la différence. Mais selon l’entreprise la course moyenne est de 14 minutes.

 

2 - Uber persiste

L’entreprise qui propose un service de réservation de véhicule avec chauffeur est installée à Tours depuis 7 mois et revendique une quinzaine de chauffeurs partenaires. Selon nos informations, ceux-ci ne sont pas forcément basés à Tours. Et comme le reconnait l’application, ils ont ausis leur clientèle privée. Donc au final les 47 000 personnes qui ont tenté de trouver un Uber à Tours n’ont pas forcément réussi à réaliser leur trajet. La marque se dit néanmoins convaincue du potentiel de la ville.

 

3 - Françoise Amiot persiste et signe

L’ancienne adjointe au maire chargée des finances de la ville de Tours entre 2014 et 2017 avait un temps envisagée d’être candidat officielle du parti LREM ou de faire campagne derrière le candidat choisi par le mouvement présidentiel. L’investiture lui a été refusée du coup elle part seule au combat en vue des élections municipales de 2020 dont le premier tour est prévu le 15 mars. Le nom de sa liste : Marcheurs de Loire, Citoyens de Tours. On ne sait pas encore si elle finira par nouer une alliance ou si elle restera seule en piste.

 

4 - Les soignants persistent et signent

A peine le plan du gouvernement pour l’hôpital annoncé mercredi (reprise partielle de la dette des établissements, nouvelles primes pour certains personnels, 1,5 milliard d’€ de crédits en plus sur 3 ans), les syndicatx tourangeaux se sont agacés de mesures insuffisantes et FO37 a appelé à un rassemblement devant l’Agence Régionale de Santé à Tours. Rappelons que depuis des semaines, tous les services d’urgence d’Indre-et-Loire et plusieurs services du CHU de Tours sont concernés par des mouvements de grève. Une nouvelle journée d’action nationale des soignants est prévue samedi 30 novembre.

 

5 - Jean-Michel Blanquer parade

Déjà venu à plusieurs reprises en Indre-et-Loire, le ministre de l’Education était de retour ce jeudi et ce vendredi pour un long déplacement en grande partie dédié à la communication de différents dispositifs gouvernementaux. Pas moins de 8 établissements scolaires en 36h (Pernay, Amboise, Chinon, Tours, Joué...), un déjeuner à l’Hôtel de Ville de Tours ou encore un passage au château d’Azay-le-Rideau. On l’a vu notamment accompagné du photographe Yann Arthus-Bertrand qui a initié le déploiement de 80 000 posters en faveur du développement durable dans les salles de classe française. Notons que ce déplacement a également donné lieu à une manifestation de profs contre Blanquer jeudi soir à Tours. Ils étaient une vingtaine.

 

BONUS - Un peu d’histoire ?

Ce samedi Tours inaugure 5 nouvelles statues dans le Jardin de la Préfecture, en hommage à des personnages célèbres d’Honoré de Balzac. A cette occasion, on vous dit tout sur d’autres statues emblématiques de la ville sur 37 degrés : celles de la Place Anatole France.