Tours

[Photos du jour] 500 personnes pour défendre le système de santé à Tours

A l’occasion d’une journée d’action nationale.

CGT, CFDT, Sud, FO et le Collectif Notre Santé en Danger : autant d’acteurs représentant le personnel et les patients du CHU de Tours mobilisés ce jeudi 14 novembre. Dès 15h, 500 personnes étaient réunies Place Jean Jaurès à l’occasion d’un nouvel appel à la grève et à manifester dans toute la France pour défendre le modèle de l’hôpital public après 7 mois de crise. Plus de 250 services d’urgence sont en grève dans le pays (dont Tours) et 2 000 pédiatres ont signé une tribune dans Aujourd’hui en France pour dénoncer le manque de moyens pour la prise en charge des enfants.

Le manque de moyens mais aussi le manque de lits et la dégradation des conditions de travail : voilà les critiques des agents qui ont marché dans le centre de Tours dans une ambiance plutôt bon enfant. Le cortège est parti de l’Hôtel de Ville, il est passé par la préfecture ou le Champ Girault avant de revenir à son point de départ. Devant les locaux de l’Agence Régionale de Santé, il y a eu un échange avec une représentante de l’institution qui a écouté les doléances de la foule (recrutements de personnels, arrêts de fermetures de lits, hausse des salaires, reconnaissance des qualifications…).

Les manifestantes et manifestants souvent en blouse blanche se sont également allongés à terre pour symboliser la mort de l'hôpital public et de son modèle. On pouvait également voir "Le CHU nous tue" comme slogan en pancarte.

Rappelons que plusieurs services du CHU de Tours sont en grève, parfois depuis longtemps et que des manifestations ont lieu régulièrement mais celle-ci a réuni plus de monde que les précédentes. Quelques personnels de la région ont également participé au rassemblement national dans les rues de Paris.

Les photos de Pascal Montagne dans le cortège :