Tours

TOURS : Le Boulevard Churchill devrait rouvrir vendredi soir

Il est fermé depuis mardi en fin d'après-midi.

Un trou béant en plein milieu de la route et des bouchons interminables pour rentrer à la maison ou partir travailler... Voilà ce que les habitués du Boulevard Churchill de Tours ont vécu mardi 12 novembre au soir et mercredi 13 novembre au matin. A cause d'un affaissement du sol, l'axe est fermé dans le sens est-ouest, c'est-à-dire de l'arrêt Suzanne Valadon du tram au rond-point Saint-Sauveur (la circulation est maintenue dans l'autre sens).

Pour rejoindre les Rives du Cher, on peut encore circuler à hauteur du carrefour de Verdun mais avec de gros ralentissements dès le Boulevard Wagner. Pour rejoindre les Deux-Lions, mieux vaut passer par les Fontaines au sud du Cher ou la Rue Giraudeau. Et pour aller vers la zone du Menneton (Grand Frais) ou le périphérique, pareil : depuis les Atlantes empruntez la Rue Edouard Vaillant, la Rotonde, le Bd De Gaulle du Sanitas puis passez par Febvotte ou le Bd Royer. Ou alors direction les Fontaines et la Route de Savonnières.

Ces déviations devraient au moins rester en place jusqu'à vendredi 15 novembre en fin de journée selon un communiqué de Tours Métropole reçu ce mercredi après-midi. Une réouverture jeudi avait été imaginée dans un premier temps, mais les opérations semblent plus complexes que prévu.

Contacté, l'adjoint au maire de Tours en charge de la voirie explique ce qu'il s'est passé :

"C'est lié à un problème sur le réseau d'assainissement qui date des années 70. On a eu une fuite, une fissure ou une coupure de tuyau sur une canalisation qui envoie les eaux usées vers la station d'épuration. Avec la pression l'eau a remonté. Cela a entraîné un effondrement. Nous avons donc pompé les eaux usées dès mardi soir. Maintenant on va ouvrir le sol pour réparer cette fuite."

Les engins de chantier ont été mobilisés immédiatement et ont dû creuser à plus de 5m sous terre pour atteindre la canalisation. Il faudra ensuite reboucher et mettre du goudron pour que la circulation reprenne. L'élu n'était pas en mesure de dire si cet incident pouvait laisser craindre d'autres problèmes du même genre dans la ville. Il a simplement indiqué que, selon ses souvenirs, c'est la première fois qu'il est confronté à un problème de ce genre depuis sa prise de fonction en 2014.