Tours

Le projet de rénovation des Halles peine toujours à convaincre

Il sera en débat ce mercredi soir en Conseil Municipal

Le projet de rénovation des Halles sera de nouveau abordé ce mercredi soir en Conseil Municipal. Si ce projet est régulièrement abordé sur la place publique depuis près de deux ans, il n’a jamais été présenté officiellement aux élus municipaux. Ce manque démocratique sera donc corrigé ce soir, même si du côté de certains élus d’opposition on signale que cette mise au débat n’est pas insérée dans l’ordre du jour et à ce titre, n’ont pas eu accès aux documents de présentation en amont.

Cette mise au débat municipal à ce moment de l’année n’est par ailleurs pas un hasard. Face à un manque de communication de la part d’Icade, le promoteur retenu et la ville de Tours, selon les commerçants des Halles, premiers impactés, ces derniers ont sorti une tribune à la fin de l’été dans laquelle ils rejetaient le projet actuel et la méthode utilisée, mettant notamment en cause, une absence de concertation. Pour les rassurer, ville de Tours et Icade ont tenu une réunion la semaine dernière. Une réunion au cours de laquelle les commerçants ont fait part de leurs griefs et inquiétudes, tandis que la ville de Tours et Icade argumentaient en faveur du projet qu’ils défendent.

Relire notre article : On reparle du projet de rénovation des Halles de Tours

Cela a-t-il suffi à convaincre les commerçants ? Pas forcément. Car si cela a permis de rétablir un dialogue largement rompu, cette réunion n’a pas pleinement convaincu. Autour des Halles, riverains et certains commerçants des alentours, qui vont être également impactés par la rénovation, ne serait-ce que par les travaux, dénoncent aujourd’hui le fait de ne pas avoir été invités et pour certains de s’être vu refuser l’accès.

Au sein du bâtiment des Halles, si les commerçants se veulent officiellement prudents, ceux qui ont accepté de nous parler en off, avancent toujours un manque de garanties. Et c’est bien là que le bât blesse, car pour réaliser ce projet il faut l’accord de tous les propriétaires, une quarantaine au total, avec différents organismes à prendre en compte et aussi des intérêts particuliers forcément différents les uns des autres. Pour un commerçant des Halles, cet accord général sera difficile à obtenir en raison de la situation originelle : « On aura beau discuter, se mettre autour de la table, cela ne pourra pas marcher puisqu’on en revient toujours au même point, c’est-à-dire que la ville arrive avec un projet ficelé, préparé avec Icade auquel nous n’avons pas été associés alors que c’est de notre outil de travail que l’on parle. »

Un problème de méthode là encore, qui fait dire à l’élu d’opposition et candidat aux prochaines élections municipales Nicolas Gautreau que « ce projet ne pourra pas se faire. » Pour ce dernier, « ce projet est contre les riverains et contre les commerçants puisqu’ils avaient un projet alternatif et qu’ils n’ont pas été écouté dessus. »

Du côté de la Mairie, on avance au contraire, l’ouverture d’une maison du projet au deuxième étage des Halles cette semaine, ou encore l’ouverture de discussions individualisées entre Icade et chaque commerçant.

Il en faudra certainement plus pour convaincre les élus d’opposition ce soir en Conseil Municipal.