Tours

On reparle du projet de rénovation des Halles de Tours

Alors qu'il sera évoqué en Conseil Municipal mercredi soir

Souvenez-vous, à la fin de l’été les commerçants des Halles de Tours publiaient une tribune dans laquelle ils affirmaient véhément leur opposition au projet de rénovation des Halles porté par la ville de Tours et le promoteur Icade.                           

Les commerçants des Halles affichaient notamment leurs inquiétudes sur la durée des travaux et reprochaient à la ville de Tours et à Icade un manque d’informations sur le projet. Pour leur répondre, Icade et la ville de Tours ont tenu une réunion publique avec les commerçants jeudi dernier. Une réunion au cours de laquelle, le scepticisme des commerçants restait important. Ville et promoteurs ont ainsi tenté de les rassurer en présentant l’avancée du projet mais aussi l’estimation des durées des travaux.

Pas de date de début des travaux

Pour rappel, le projet comprend trois ilots, un au nord, l’ilot Malquin, soit un immeuble d’habitation en lieu et place du parking actuel. Un au sud, l’ilot d’Aumont qui comprend des logements également et enfin l’ilot central, l’ilot des Halles comprenant la rénovation du bâtiment actuel. En plus de ces trois ilots, un parking souterrain est également prévu au nord, qui sera relié à l’actuel.

Pour réaliser cette opération, la ville a confié à Icade la réalisation de l’opération. Et pour financer la rénovation du bâtiment des Halles, Icade compte sur la commercialisation des deux autres ilots. Il faut dire que le projet global avait été annoncé à 50 millions d’euros. Aujourd’hui la ville évoque 16 millions d’euros pour les travaux.

Un budget différent

Mais cette vaste transformation inquiète donc les acteurs du quartier, que ce soit les 38 commerçants de l’intérieur des Halles, mais aussi ceux de l’extérieur. Des acteurs qu’il faudra convaincre, puisque le bâtiment des Halles appartient à une quarantaine de propriétaires différents.

Pour réussir à satisfaire tout le monde, la ville marche donc sur des œufs et tente de séduire avec le projet final. Demain les Halles de Tours devraient ressembler à cela :

  • Les commerces au rez-de-chaussée,
  • un food court et une école de cuisine avec salle immersive aux premier et deuxième étages,
  • l’Institut français du goût et un jardin panoramique au troisième étage,
  • et enfin un restaurant panoramique, avec l’espoir qu’il devienne étoilé et un jardin potager au dernier niveau.

Avant d’arriver à cela il faudra passer par la case travaux. Icade a précisé aux commerçants les délais prévus. 12 mois de travaux pour le bâtiment, avec des horaires spécifiques pour ne pas trop déranger les activités des commerces, la ville s’étant engagée à ce que les commerçants puissent continuer de travailler pendant les travaux. 36 mois de travaux sont également à prévoir pour le parking souterrain (12 mois de fouilles et 24 mois de travaux), partie la plus compliquée techniquement nous explique-t-on. La question du parking est un autre point épineux entre commerçants et porteurs du projet. Là encore, ces derniers tentent de rassurer les commerçants en réaffirmant qu’à terme il y aura une centaine de places de parkings supplémentaires. 

Aujourd'hui plus aucune date n'est annoncée pour la livraison du projet (on évoquait dans un premier temps un projet terminé en 2024-2025), la ville se montrant prudente par rapport aux commerçants. "Nous travaillons en concertation" affirme Christophe Bouchet, le maire de Tours qui pour preuve évoque la Maison du projet qui ouvre la semaine prochaine au deuxième étage des Halles, mais aussi le début des concertations individuelles d'Icade avec ces mêmes commerçants.

Un maire de Tours qui présentera de nouveau ce projet mercredi, cette fois ce sera en Conseil Municipal.