Tours

[Rencard] « J’aime bien les comédies musicales, et j’aime bien les clichés »

La photographe Margaux Noée expose à Tours dès le 5 novembre.

{Rencard] c'est une rubrique dédiée aux interviews décalées, amusantes, mais toujours en rapport avec l'actualité tourangelle.

----------

Basée dans le Loiret, la jeune photographe Margaux Noée voit Tours comme sa deuxième ville. Pendant tout le mois de novembre, elle expose à Tia Gourmet Rue des Halles. Son projet, Cosmicité, mêle danse et architecture. 10 clichés pris en 15 mois à Tours, Marseille ou Mexico.

Qu’est-ce que tu disais à tes modèles avant de prendre les photos ?

Je voulais quelque chose de cosmique, aliénisant, un peu spatial. L’idée c’était aussi de jouer avec le tissu mais ensuite c’est eux qui composaient. Au total j’ai travaillé avec 16 danseuses et danseurs que j’ai souvent repérés sur les réseaux sociaux, certains sont depuis devenus des amis. J’ai mené ce projet dans 10 villes différentes. Je suis repartie avec 400 photos, c’était long de choisir.

Comment tu as fait alors ?

Pour certaines c’était assez évident qu’elles étaient meilleures, parce qu’on y décelait plus d’expression, ou de sentiments. Ou alors par rapport à l’ombre, la danse… Puis j’ai harcelé les amis et la famille afin de m’aider à choisir les derniers clichés.

C’est quoi ta définition de cosmique ?

Quelque chose de léger, peu ordinaire.

Tu es souvent dans la lune ?

C’est ma vie je pense !

C’est quoi ton rapport avec la danse ?

Quand j’étais petite j’étais fan de comédie musicale comme West side story, Le roi lion, Mamma mia… Je suis plutôt Broadway que Mozart l’opéra rock ! J’ai aussi pratique la danse dans une association mais je ne suis pas pro contrairement à la quasi-totalité des modèles avec qui j’ai travaillé pour ce projet. Ce sont vraiment des athlètes. Moi aujourd’hui je danse uniquement en soirée !

Où est-ce que tu aurais voulu prendre une photo, mais en fait ce n’était pas possible ?

Montmartre à Paris, mais il faisait trop mauvais ! Je voulais un petit côté Amélie Poulain même si je sais que c’est cliché ! Il y a aussi une photo qui fait beaucoup penser au film La la land et c’est volontaire. J’aime bien les comédies musicales, et j’aime bien les clichés.

Une photo particulièrement difficile à prendre ?

Mexico, avec les 125 000 voitures à la minute et tous les passants… Souvent aussi j’ai pris les photos au lever ou au coucher du soleil, donc je n’avais pas beaucoup de temps pour avoir la bonne lumière.

Un détail qu’on ne remarque pas forcément sur tes photos ?

J’aimais bien que mes modèles soient pieds nus. C’est plus joli, plus léger.

Ce sont des photos de danse… Alors on met quelle musique avec ?

La BO de La la land ! Mais généralement, les modèles venaient avec leur propre musique, et ils improvisaient. Il y avait du hip hop, du classique… Une qui écoutait du Georga Smith. Mais la plupart du temps c’était des chansons que je ne connaissais pas. En tout cas pas question de mettre d’office du son face à mes photos mais si une musique vient en tête en les regardant, c’est gagné !

Pour finir, tu préfères une photo au lever ou au coucher du soleil ?

Le soir ! Le matin avec la lumière bleue c’est plutôt dramatique, alors que le soir c’est plus chaud…

L'Instagram de Margaux Noée c'est par ici.