Tours

[Rencontre] Isabelle Reiher, nouvelle directrice du CCC OD

A partir de décembre, elle prendra le relais d’Alain Julien-Laferrière, le directeur historique

L’arrivée d’une nouvelle directrice ou d’un nouveau directeur est toujours un événement en soi et ce dans n’importe quelle structure. Cela l’est encore plus quand la transition se fait suite au départ du directeur emblématique. C’est ce que va vivre le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours (CCC OD) dans les prochaines semaines. Alain Julien-Laferrière, le fondateur et directeur des lieux depuis l’origine, a fait valoir ses droits à la retraite et passera la main mi-décembre. Conséquence, un jury composé de membres du Conseil d’Administration et d’élus (rappelons que le CCC OD est un lieu public) a analysé les candidatures à sa succession et ils ont retenus celle d’Isabelle Reiher.

Qui est Isabelle Reiher ?

Quand on rencontre la future directrice du CCC OD en ce mercredi après-midi, nous découvrons une personne souriante, avenante, au léger accent trahissant des origines outre-Atlantique. Isabelle Reiher est en effet née à Montréal, au Québec. Arrivée en France il y a 22 ans pour ses études, elle y est restée et y a construit sa carrière professionnelle dans l’art. Parmi ses jobs marquants citons un poste de directrice-adjointe Parc Saint-Léger près de Nevers en Bourgogne et ces 9 dernières années celui de directrice du Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques (CIRVA) à Marseille.

Sa mission :

Celle qui dit ne pas connaître particulièrement la région, veut découvrir rapidement le territoire et l’atmosphère de la Touraine. « Le CCC OD est une chance pour la région » nous dit-elle. Un CCC OD pour lequel elle prévoit un projet en deux grands axes : l’ancrage à l’international avec une fonction de découverte d’artistes peu connus en France, et un travail autour de l’œuvre d’Olivier Debré par le prisme du travail d’artistes contemporains. Olivier Debré, artiste tourangeau qui a donné le nom du CCC OD et qui y sera logiquement célébré en 2020 à l’occasion du centenaire de sa naissance.

Interview intégrale à lire sur 37 degrés.