Tours

[En vitrine] De la sorcellerie en pagaille dans une boutique pour fans d’Harry Potter

Elle vient d’ouvrir Rue du Commerce à Tours.

Concepts originaux, nouvelles enseignes… [En vitrine] c’est une rubrique régulière pour tout savoir sur l’actualité du commerce en Indre-et-Loire.

-------------------

Halloween approche, et ce n’est pas complètement un hasard. Depuis quelques jours, une boutique de sorciers a ouvert Rue du Commerce à Tours. Un magasin créé par les responsables de Geek N Pop qui ont déménagé quelques dizaines de mètres plus loin puis transformé leur ancien local en réplique du quai 9 ¾ de la gare de Londres. Après quoi ils ont rempli les étagères de produits dérivés faisant référence à l’univers d’Harry Potter ou des Animaux Fantastiques, une série imaginée par la même auteure qu’Harry Potter, JK Rowling.

Dominique Legoff nous reçoit entre deux livraisons. Le gérant de 47 ans est un fan revendiqué, accro dès la sortie du 1er film Harry Potter en 2001, « et je les vois encore très souvent parce que mes filles les regardent en boucle. »

Digne représentant des maisons Poufsouffle ou Serpentard selon les tests qu’il réalise, le commerçant voulait absolument étendre son rayon consacré aux aventures du jeunes sorcier, au point donc de lui consacrer tout un magasin, tenu par une vendeuse au moins aussi accro que lui (il vaut mieux car la BO des longs métrages est en boucle toute la journée). On y trouve des objets classiques (pin’s, papèterie, figurines, costumes d’Harry Potter et tout un arsenal de baguettes magiques) mais aussi des choses plus étonnantes comme des paillassons, une réplique de la chouette d’Harry Edwig avec sa cage, un Cluedo et un Trivial Pursuit Harry Potter, un jeu d’échec, des trophées de Quidditch, le fameux chapeau magique (qui parle en anglais), des boucles d’oreille… Un peu à manger (les bonbons de Dumbledore aux goûts aléatoires, soit très bons, soit dégueus) et à boire (la bière au beurre)…

« Ça va de 1€ à 400€ » résume Dominique Legoff qui attend encore d’autres arrivées comme des pyjamas.

Depuis l’ouverture, Les 3 Sorciers accueille un peu tous les âges : « Je vois souvent des familles où adultes et enfants repartent avec quelque chose. Les plus grands font découvrir l’univers aux plus jeunes » explique son gérant. Même plusieurs années après la sortie du dernier film, « cela dit il y a un regain d’intérêt avec la sortie des Animaux Fantastiques au cinéma. »

Halloween étant le 31 octobre, le 14 Rue du Commerce risque de rester tendance un petit moment (avec ses costumes de joueur de Quidditch à personnaliser avec son nom, par exemple) en attendant Noël et la promesse d’un arbre spécial Harry Potter au milieu du magasin.