Tours

BASKET : Que du bonus pour Tours qui file en 16e de finale de Coupe de France

Et gagne un derby.

Mardi soir, les absents ont eu tort. La halle Monconseil n’était pas remplie pour un match de basket alléchant : Tours contre Poitiers en 32e de finale de la Coupe de France. Non seulement c’est un derby, mais Poitiers est une équipe qui évolue en 2e division quand l’UTBM est au niveau inférieur pour la 2e année seulement.

Plusieurs sièges vides, donc, mais des joueurs motivés pour poursuivre l’aventure dans cette compétition. Ça s’est vu dès l’entame de la rencontre avec les 4 premiers points marqués par les rouges, couleur des Tourangeaux pour cette soirée. Derrière, l’UTBM n’a fait que mener, l’écart augmentant petit à petit : déjà dix points à la fin du premier quart temps (25-15) et 23 points à la mi-temps (48-25). « Si c’est pour ne pas jouer, ils ont qu’à rentrer à la maison » souffle un spectateur en direction des Poitevins.

Sur le terrain, c’est bien Tours qui mène la danse. Plus rapide, plus adroit, un peu moins agressif dans le contact. Poitiers ne trouve pas la faille, mais ne semble pas vraiment s’appliquer non plus.

En deuxième période ça se réveille quand même du côté des joueurs de la Vienne qui finissent par réduire leurs écarts quand les basketteurs locaux commencent à caler un peu et à s’embrouiller dans leurs réflexes. L’écart tombe sous les 20 points et même à 9 points dans le dernier quart-temps (71-62). L’équipe de Pierre Tavano patine carrément et doit par exemple s’y prendre à trois reprises pour marquer un panier sur une possession quand Poitiers enchaîne les réalisations à trois points. Le chronomètre est finalement allié de l’UTBM qui termine avec 13 longueurs d’avance : 83-70.

Après la défaite du week-end en championnat, voilà donc un regain de confiance pour Tours qui jouera les 16e de finale de la Coupe de France, peut-être avec une très belle affiche à Monconseil. En attendant le nom de l’adversaire, voici les photos du match par Pascal Montagne :

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...