Tours

Municipales : Les premières propositions de Tours en Mouvement

Et cela concerne la démocratie participative

 A l’instar des autres candidats déclarés, nous vous proposons de découvrir les premières propositions de campagne du collectif « Tours en Mouvement », regroupé autour de Philippe Lacaile, candidat aux élections municipales.

Pour construire leur programme municipal, les membres de « Tours en Mouvement » ont décidé de s’appuyer sur des ateliers citoyens. Prévus au nombre de trois, ils développent chacun un thème de campagne : Démocratie participative, transition énergétique et recherche innovation/développement économique/place de l’université.

C’est par la démocratie participative que « Tours en Mouvement » a débuté. Un premier axe de campagne qui répond à une demande de plus en plus importante de la part de la population. Pour Philippe Lacaile, « le but est de mieux associer les citoyens, dans la réflexion mais aussi la mise en œuvre des projets. »

Et pour développer cela, le président de « Tours en Mouvement » d’expliquer la nécessité de « mettre en place des outils au niveau municipal mais aussi métropolitain. »

L’association a ainsi formulé 9 propositions allant dans ce sens :

 

1/ La mise en place d’une « charte de dialogue citoyen » intégrant habitants et associations pouvant débattre du cadre général de la vie municipale.

2/ L’instauration à chaque conseil municipal d’un compte rendu par le maire des activités de la Métropole. Pour Philippe Lacaile : « Aujourd’hui les deux entités ne fonctionnent pas ensemble, il n’y a pas assez d’informations qui se croisent. Il faut remettre l’intercommunalité dans le débat municipal. »

3/ La mise en place une fois par trimestre de réunion publique ouverte à tous les citoyens.

4/ L’instauration d’un budget annuel participatif à hauteur de 5% du montant des investissements.

5/ L’ouverture du plate-forme web permettant à partir de 1400 signatures citoyennes, l’inscription au Conseil Municipal d’un sujet issu de la population.

 

Du côté de la Métropole, sans en changer la structure, jugée efficace, « Tours en Mouvement » présente également 4 propositions d’améliorations :

1/ Création d’une commission « grands débats » ouverte aux représentants associatifs, voire aux citoyens. Une commission qui pourrait aborder des sujets comme la place de l’aéroport, de l’université, les aménagements des bords de Loire…

2/ L’ouverture du CODEV (Conseil de Développement) de la Métropole à tous les acteurs de la société civile et solliciter son avis avant le vote du budget.

3/ Renforcer les moyens du CODEV en renforçant son rôle dans la mise en œuvre des grands projets.

4/ Territorialiser les services de la Métropole en créant notamment un service dédié aux personnes en situation de handicap.

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...