Tours

[#MIAM] Alors, elle est comment la cuisine du Cubrik ?

La part belle aux produits locaux.

On vous a déjà parlé du Cubrik au moment de son ouverture au début du printemps, un établissement situé à deux pas des places Plumereau et Châteauneuf (Rue au Change). L’endroit se définit comme un bar-restaurant culturel où on peut à la fois participer à des soirées jeux de société et Burger Quiz ou voir un concert. Les murs accueillent eux des expositions régulièrement renouvelées, et on est toujours aussi fan des Lego incrustés dans l’un des piliers, tout près de l’entrée.

Notamment porté par l’ancien gérant de l’Instant Ciné (Rue Bernard Palissy) et un grand artisan de la Maison des Jeux de Touraine, le Cubrik n’a pas mis beaucoup de temps à fédérer une clientèle assez nombreuse (la terrasse était souvent pleine tôt cet été).

Il s’agit donc d’un bar… mais aussi d’un restau. Au menu : « Une cuisine orientée méditerranée, légumes, produits frais et locaux avec de vraies propositions végétariennes et omnivores. » Après un premier test avant l'été, on a voulu y reprendre une table pour juger des évolutions dans l'assiette depuis l'ouverture. Deux solutions : soit un midi (c’est ouvert du mardi au samedi) soit un soir (jeudi, vendredi, samedi en mode apéro dinatoire).

On a choisi un midi.

Plat + café 13€50, 16€50 entrée-plat ou plat-dessert, 21€ la totale.

Pour le déjeuner, la carte se résume à une grande ardoise sur laquelle on a le choix entre deux propositions d’entrées et de plats (un peu plus pour les desserts, parce qu’il y a le fromage !). Options végé, sans gluten ou sans lactose possibles sur demande. Les recettes du moment : œuf cocotte-gorgonzola ou carpaccio de betterave avec un peu de yaourt grec. Puis saucisse-purée ou minestrone d’automne en guise de plat principale. Du fromage voire une bonne grosse profiterole pour finir si l’on a encore faim.

On a commandé l’œuf avant d’enchaîner sur la saucisse-purée (pour le côté régressif du plat). On n’a pas été hyper convaincu par l’entrée, mais on a adoré la purée, bien fondante, copieuse, avec des petits légumes pour apporter du croquant et un bouillon de légumes pour l’assaisonnement. Super idée : c’est ce qu’on attend de ce genre de plat, équilibré, classique mais un peu original aussi. Le service est cool et rapide (le pain est servi dans de grands bocaux, c’est rigolo).

A noter que la carte varie le soir : légumes marinés, burrata ou assiette de fromages. Mais au cas-où, la profiterole est toujours là.