Tours

StorieTouraine, 08/10/19 – Un réseau de prostitution démantelé à Tours ; Nouveau propriétaire pour l’usine Sandvik de Fondettes ; Un prix pour une chercheuse de Joué…

Et le bilan de la manifestation des retraités.

La StorieTouraine vous fait un résumé des informations essentielles concernant l’Indre-et-Loire. On la met à jour si nécessaire. Voici l’édition de ce mardi :

 

Un réseau de prostitution démantelé…

On apprend aujourd’hui par communiqué qu’un réseau de prostitution actif en Touraine, dans la Sarthe, en Seine-Maritime ou dans le Haut-Rhin a été démantelé. 9 personnes de nationalité roumaine ont été interpellées, et sont soupçonnées d’avoir prostitué leurs compagnes respectives au sein d’un réseau dont les activités ont débuté en octobre 2017. Les relations se déroulaient dans des hébergements temporaires ou des hôtels après une mise en relation avec les clients via des annonces postées sur Internet. 8 suspects ont été écroués, et le dernier placé sous contrôle judiciaire.

 

400 retraités et professionnels de santé mobilisés à Tours…

9 syndicats appelaient à se mobiliser ce mardi matin dès 10h Place Jean Jaurès à Tours pour réclamer – notamment – une hausse des pensions de retraite et la suppression de la CSG ou encore plus de postes dans les maisons de retraite médicalisées. Le rassemblement a réuni 400 personnes, des retraités et des professionnels de l’aide à domicile ou de la santé.

 

Un avenir pour le site de Sandvik…

C’est la fin du feuilleton Sandvik à Fondettes : l’entreprise suédoise a licencié 161 personnes en début d’année à la faveur d’une délocalisation. Une société tourangelle va s’installer dans ses murs. Selon la NR il s’agira de Demoussis, actuellement basée à Neuillé-Pont-Pierre et qui va regrouper ses activités dans l’usine de la métropole tourangelle. La société doit s’installer début 2020 avec son personnel comptant une trentaine d’effectifs, et ce après la dépollution des locaux actuels par le précédent propriétaire. Demoussis est une entreprise industrielle notamment active dans le secteur ferroviaire mais aussi dans la manutention horticole. Elle construit notamment des diables ou des robots automatisés.

 

Un pas de plus vers des éoliennes près de Richelieu…

Dans la Vienne, Nueil-sous-Faye a un projet d’installation de 4 éoliennes de 150m de haut. A Richelieu – à 4km de là – des opposants ont attaqué le projet au motif notamment que cela pourrait impacter le tourisme dans ce secteur avec beaucoup de monuments. Un recours vient d’être rejeté par la justice mais il en reste encore un autre déposé devant la justice administrative bordelaise. Le projet ne pourra démarrer qu’une fois qu’il sera tranché.

 

La Loire à Vélo toujours en forme…

Le dernier bilan de l’itinéraire touristique qui longe le fleuve vient d’être publié : +4% de fréquentation de janvier à septembre par rapport à 2018, +9% sur Bléré et Amboise, +7% à Tours et +6% à Candes-Saint-Martin. En revanche sur le seul mois de septembre, le nombre de vélos en balade sur les voies vertes a baissé de 6%.

 

Une chercheuse récompensée…

Originaire de Joué-lès-Tours, Anne-Cécile Boulay – 32 ans – vient de recevoir un prix de la part de l’UNESCO et d’un géant des cosmétiques. Actuellement post-doctorante au Collège de France à Paris elle cherche à comprendre comment la spécialisation cellulaire et les interactions entre cellules conditionnent le fonctionnement d’un organe et d’un organisme. Diplômée de l'école normale supérieure de Lyon, elle a poursuivi sa formation au Collège de France à Paris elle reçoit une bourse de 20 000€ pour ses recherches. L'objectif de ce prix est de faire en sorte que plus de femmes s'illustrent dans le monde de la recherche car 90% des postes à responsabilités sont occupés par des hommes.