Tours

Pourquoi le Cher est-il si bas à Tours et Saint-Avertin ?

Cela va encore durer plusieurs jours.

Vous l'avez peut-être remarqué en traversant la rivière : depuis le 30 septembre le Cher est très bas à Tours et Saint-Avertin... Ce n'est pas en lien avec la sécheresse de cet été. Si vous avez l'habitude, vous constaterez même que cette baisse brutale du niveau de l'eau a lieu chaque année à la même période. C'est ce que l'on appelle une "mise en chômage" du Cher afin de mener des travaux d'entretien de la rivière canalisée dans l'agglomération de Tours.

Mené par Tours Métropole et le Syndicat du Nouvel Espace du Cher le programme d'opérations doit se dérouler jusqu'au 20 octobre, notamment l'entretien des barrages ou des rivières de contournement dédiées aux poissons. Il faut aussi surveiller les 8km de digues chargées de protéger la population en cas de forte crue.

Ce qui est aussi prévu, suite à une autorisation de l'Etat, c'est un écrêtement des bancs de sable soit la réduction de la hauteur de certains bancs de sable qui se sont formés dans le lit du Cher, "là où la végétation pourrait s'implanter à court terme. Les études précédentes ont montré qu’il fallait éviter que ces bancs de sables deviennent des îles, ce qui à terme arriverait si la végétation aquatique se développe davantage. Extraire le sable n’étant ni autorisé, ni souhaitable, l’opération consiste à étaler le sable vers des points plus bas pour qu'il soit repris par le Cher lors des crues, puis à en suivre l’évolution par des relevés précis" explique Tours Métropole.

"Afin de préserver la continuité écologique du Cher et de garantir la préservation des milieuxaquatiques durant les travaux" les institutions ont mené plusieurs interventions : une pêche de sauvegarde réalisée avant le 30 septembre dans la rivière de contournement de Rochepinard par les agents métropolitains et la Fédération de Pêche d’Indre-et-Loire "pour garantir la sauvegarde de la faune piscicole" mais aussi l'installation d’une motopompe par le NEC pour maintenir le niveau d’eau du lac de Saint-Avertin et celui du Petit-Cher – les deux étant alimentés directement par le Cher. Enfin la préservation de la faune aquatique dans le Filet : la vanne qui alimente en eau le Filet, affluent du Cher reste baissée durant les travaux d’entretien pour éviter la création d’une poche d’eau stagnante qui pourrait impacter les poissons et autres animaux aquatiques.

Enfin, une grande opération de nettoyage du Cher est prévue le 14 octobre entre le Pont de l'A10 près d'Ikea et celui du tramway entre les Rives du Cher et les Deux-Lions. Menée par Tours Métropole, elle permettra de ramasser tout ce qui n'a rien à faire là (on sait que pas mal d'ordures sont jetées à l'eau, le Canoë Kayak Club de Tours a d'ailleurs lui aussi lancé sa propre mission nettoyage autour de ses installations à l'est de l'autoroute). La police municipale doit participer si des véhicules sont repêchés, ou d'autres objets volés.

Photo d'archives.