Tours

StorieTouraine 02/10/2019 – Prison ferme pour les agresseurs d’un sexagénaire, visite du président du Sénat, des médecins tourangeaux font une avancée scientifique sur le chikungunya

On parle aussi d’une journée de prévention contre le suicide…

La StorieTouraine est un résumé des infos essentielles des dernières 24h en Indre-et-Loire, mis à jour si nécessaire. Voici l’édition de ce mercredi :

Prison ferme pour les agresseurs d’un sexagénaire à vélo

Nous vous en parlions lundi, ce week-end un homme sexagénaire a été agressé à Tours, près du pont de Fil, alors qu’il se baladait en vélo. Une agression venant de 3 personnes, 2 hommes et 1 femme et dont la raison semble le vol du vélo. Jugés en comparution immédiate, les accusés ont écopé de 4 ans de prison ferme pour les 2 hommes porteurs des coups. Ces derniers avaient déjà de lourds antécédents judiciaires pour des faits de violence. La femme a elle écopé d’une peine de 6 mois avec sursis pour complicité. La victime a de son côté 5 jours d’ITT.

Une journée de prévention de lutte contre le suicide à Tours.

Le mardi 15 octobre prochain, le réseau départemental VIES 37 (Vivre et Intervenir Ensemble face au Suicide) organise une journée de mobilisation pour la prévention du suicide en partenariat avec la SNCF et l’AGIRC-ARRCO. 3 temps d’actions sont proposé au grand public pour sensibiliser chacun à la prévention du suicide, lutter contre les idées fausses et rappeler que des structures institutionnelles et associatives peuvent aider les personnes en difficulté et leurs proches. Cela débute dès 6h30 en gare de Tours. (Avec communiqué)

Le président du Sénat en visite en Touraine

Gérard Larcher, le président du Sénat était en Touraine mardi pour parler santé. Après avoir visité la maison de santé pluridisciplinaire de Neuillé-Pont-Pierre, Gérard Larcher a animé à L’Escale de Saint-Cyr-sur-Loire une « Convention France Territoires » sur le thème de la désertification médicale et l’accès aux soins, en présence de nombreux élus locaux.  La pénurie des médecins généralistes, la question des Maisons de Santé, assez critiquées pour leur coût et leur efficacité ont été notamment abordées.

Le CHU de Tours participe à l’avancée scientifique sur le chikungunya

Source d’épidémies le virus du chikungunya, transmis à l’homme par le moustique Tigre, est en constante augmentation. Les sujets victimes sont soumis à de fortes fièvres et des douleurs musculaires et articulaires intenses.

Un problème de santé pris très au sérieux et sur lequel les chercheurs se penchent. En ce début de semaine, on apprend notamment que des équipes françaises de recherche, pilotées par l’Inserm, ont  identifié une protéine de première importance dans la réplication du virus chikungunya. Parmi ces chercheurs, citons ceux de l’équipe de Recherche tourangelle INSERM U 966 - Morphogénèse et antigénicité du V.I.H. et des virus des hépatites, dirigée par le Professeur Philippe Roingeard.

Cette étude est la première à expliquer pourquoi le Chikungunya cible les cellules des muscles et des articulations. Des résultats qui selon les chercheurs vont permettre de travailler sur des perspectives thérapheutiques.