Tours

[Rencard] Deux Tourangelles créent leur marque de prêt à porter et c’est super joli

Elle s’appelle Mardi Matin.

Si vous ne le saviez pas encore, retenez-le : l’Indre-et-Loire a de l’idée quand il s’agit de penser la mode de demain. Voici une marque locale capable de se faire remarquer : Mardi Matin.

Le projet est celui de deux femmes de 29 et 27 ans, deux amies, Morgane Delahousse et Mana Malassinet.

La première est maman de 3 enfants, et elle a notamment travaillé au CCC OD pour organiser son inauguration en haut de la Rue Nationale en 2017 puis les vernissages d’expositions. La seconde est une créatrice spécialisée dans le domaine du mariage. Leurs produits – des t-shirts, sweats, pulls ou blouses fabriqués au Portugal, à partir de coton, tensel ou laine en provenance d’Europe – sont customisés par des graphistes et édités en série limitée, à 100 exemplaires, ou 200 pour les produits mixtes.

On a posé quelques questions à Morgane Delahousse…

Comment est arrivée l’envie de créer une marque ?

Je faisais un peu de couture pour mes enfants – un garçon de 5 ans et une fille de 4 ans – et puis quand j’ai eu ma petite dernière il y a un an j’ai surfé sur l’occasion du congé maternité pour travailler sur ce projet. Au départ je savais que je voulais créer quelque chose sans savoir quoi puis la rencontre avec Mana et une marinière originale qu’elle avait créée avec des fleurs à la place des lignes ont favorisé notre association.

Comment vous travaillez toutes les deux ?

On tâtonne encore un peu, Mana gère plutôt la partie production, le suivi de la fabrication, les fiches techniques et le site Internet. Moi je m’occupe pas mal de la communication. Pour la création, ça se fait chacune de notre côté, selon les idées qui nous viennent. Ou alors on se penche sur un modèle – un t-shirt, une blouse – et on imagine l’esprit du motif qu’on aimerait y voir. Après ça on confronte nos idées avec une règle du jeu : il faut que les produits nous plaisent à toutes les deux, même si on peut chacune défendre nos petits chouchous. La première collection comporte 10 modèles, la seconde devrait en rassembler une douzaine.

Vous parliez des motifs : ils ont un petit côté humoristique comme « Au poil Chantal » ou « Nickel Michel » sur les t-shirts…

On voulait un t-shirt blanc classique mais qui dénote, via cette petite impression sur le cœur. Ce sont des broderies un peu franchouillardes, on aime bien ce côté vieux-jeu, un peu désuet et goguette. Ça nous ressemble bien. Il y a aussi « A la vie à la mer » sur notre marinière, et on cherchera d’autres expressions pour la prochaine collection d’ici avril 2020.

Vous êtes une grande fan de la mode ?

J’aime autant des marques comme Zara et H&M que ce que l’on trouve dans de petites boutiques indé. Mais je ne suis pas rentrée dans un magasin pour acheter des vêtements depuis plus d’un an. Maintenant je prends tout d’occasion, sauf les chaussures. Ou alors du neuf de qualité. J’en ai ras le bol de jeter des vêtements au bout de 6 mois parce qu’ils ne sont pas de bonne qualité. C’est aussi ce qu’on a voulu mettre en place avec Mardi Matin : un changement de mode de consommation en privilégiant des matières plus nobles, pour des vêtements qui durent. Et le fait d’avoir de petites séries permet de ne plus croiser quelqu’un qui a le même pull dans la rue ce que je n’aime pas trop.

Où allez-vous chercher vos inspirations ?

Je regarde ce qu’il y a dans les boutiques, sur Instagram aussi.

Dans votre première collection il y a des pièces mixtes, pourquoi ce choix ?

Parce que je me disputais souvent avec mon mari qui prenait mes sweats ou inversement. Les proportions et les coupes ne sont pas exactement les mêmes que les modèles homme ou femme afin que ça puise aller à tout le monde.

Et pourquoi Mardi Matin ?

C’est en rapport avec nos deux prénoms, l’idée est arrivée assez vite sur le tableau. Cela nous permet plein de choses en communication, c’est tellement absurde que les gens retiennent.

La première collection de Mardi Matin est en prévente via Ulule avant sa mise en ligne sur la boutique de la marque le 1er octobre.

Plus d'infos sur Facebook.