Tours

[Le saviez-vous ?] 250 cancers de la gorge traités chaque année au CHU de Tours

Une campagne est lancée pour en parler.

Jusqu'au 20 septembre c'est la semaine de sensibilisation aux cancers des voies aérodigestives supérieures, autrement dit du cancer de la gorge. Objectif : "’Améliorer la communication et l’information des patients et  inciter les patients alcoolo-tabagiques à consulter plus tôt en les alertant sur les symptômes à risque" indique le CHU de Tours qui relaie la campagne nationale.

"Les cancers des voies aérodigestives supérieures se situent au 8e rang des cancers les plus fréquents, tous sexes confondus. Leur diagnostic est souvent très tardif avec de ce fait un pronostic qui est sombre et des traite-ments qui sont souvent mutilants. Les signes cliniques de ces tumeurs sont souvent limités. Une simple difficulté à la déglutition, une voix un peu plus rauque, un aphte qui saigne au contact doivent alerter les patients si ces signes durent plus de 2 à 3 semaines. Les facteurs de risque reconnus sont le tabagisme, la consommation régulière d’alcool et l’infection par le virus HPV (human papilloma virus)" poursuit l'hôpital dont le service ORL traite 250 cas par an 

Le CHU liste les traitements existants : "La chirurgie robotique permet d’enlever les tumeurs par les voies naturelles limitant les cicatrices et diminuant les durées d’hospitalisation. Les reconstructions de la face et de la cavité buccale utilisent des lambeaux de plus en plus perfectionnés limitant les séquelles esthétiques. La radiothérapie permet d’éviter certaines chirurgies mutilantes (laryngectomie totale) et utilise des techniques de plus en plus ciblées, épargnant les tissus sains comme le Cyberknife."

L'hôpital invte donc à guetter les signes pour accélérer les diagnostics, les traitements précoces pouvant entraîner une guérison dans 90% des cas.