Tours

TOURS : Ce qui va changer dans le quartier Maryse Bastié

Il va bénéficier d’un plan de rénovation à 24,6 millions d’euros.

C’est un projet en gestation depuis avril 2016 : après le Sanitas ou la Rabière de Joué-lès-Tours, c’est le quartier Maryse Bastié de Tours Ouest qui va bénéficier d’un vaste plan de rénovation, ou plutôt « d’amélioration de la qualité de vie » comme le dit le vice-président de Tours Métropole en charge du dossier, Wilfried Schwartz. « L’objectif c’est que votre quartier ne soit pas oublié dans les améliorations de l’ouest de la métropole » précise également l’élu. L’opération va mobiliser des sommes conséquentes : un total de 24,6 millions d’euros dont 12,9 millions d’euros de la ville de Tours, 3,4 millions d’€ de l’agglomération, près de 4 millions de l’Etat dont 860 000€ de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, une institution qui travaille aussi sur le Sanitas, la Rabaterie ou la Rabière.

Le plan global du projet.

Voici les grandes lignes des plans envisagés : à l’horizon 2025, le tramway doit desservir le quartier via sa ligne B, une station doit voir le jour face au Pavillon de Condé, une autre face à un groupe scolaire Mermoz-Bastié totalement reconstruit. Il accueillera alors 19 classes + une salle polyvalente de 300m². Les travaux seront progressifs, sans interruption des cours. Budget : 14 millions d’€ et achèvement envisagé en 2024.

Jusqu’à à 150€ de charges en moins pour certains foyers

Dans le quartier à proprement parler, la Rue Maryse-Bastié sera réaménagée à partir de 2021 avec plus de place faite aux aménagements végétaux, idem pour la Rue du Général Renault, la Rue Baugé ou la Rue du Capitaine Pougnon. « On veut adoucir la circulation » plaide l’adjointe au maire Alexandra Schalk-Petitot. Les pavillons de la Rue Mérlusine seront réhabilités à partir de 2023, 14 logements gérés par le bailleur Ligeris (ex-SEMIVIT et SEM Maryse Bastié) seront « rasés » d’ici 5 ans « car leur réhabilitation ne semble pas possible. » D’ailleurs, certains sont déjà vides, et les habitants seront accompagnés pour un relogement. On ignore encore ce qui sera construit pour les remplacer, hormis que la ville souhaite conserver un parc de logements résidentiels de faible hauteur.

Vue de la Rue Maryse Bastié.

Autre sujet qui concerne directement les habitants : une vaste rénovation de 360 logements gérés par Ligeris, dont 186 sur le périmètre direct de Maryse Bastié. « Nous allons changer les menuiseries extérieures, les VMC et les chaudières. L’objectif est que le diagnostic énergétique des appartements passe de D à B soit un gain de charges de 100 à 150€ par foyer et par an. Nous allons y consacrer 7 millions d’€ et les travaux devraient débuter en 2021 » selon le représentant du bailleur Pierre Rochery. Il a également annoncé un plan de rénovation des halls et l’installation d’ascenseurs en façade de certains bâtiments qui n’en ont pas encore. Ce programme devrait s’achever à l’horizon 2022.

Le bailleur Tours Habitat est également propriétaire de logements dans le quartier. Après un premier plan de rénovation (intérieur des logements, escaliers, ascenseurs...), il reste à « compléter le travail » en retravaillant les espaces verts avec « un budget conséquent » selon le directeur Grégoire Simon. Des itinéraires dédiés aux circulations douces (marche, vélo...) sont envisagés.

Olivier Collet

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...