Tours

[La photo du jour] Des affiches contre les violences faites aux femmes dans les rues de Tours

103 femmes ont perdu la vie sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints depuis le début de l'année.

Dans la nuit du 8 au 9 septembre, l’antenne tourangelle du collectif “On arrête toutes” a mené sa première opération de collage dans les rues de Tours pour sensibiliser sur le fléau des féminicides.

“Papa, il a tué Maman”, “Aux femmes assassinées, la patrie indifférente” ou encore “Dans 53 féminicides c’est Noël” sont les différents slogans que vous pourrez apercevoir sur différents murs de la ville.

“D’autres collages, de plus grande envergure, auront lieu si la situation n’évolue pas” prévient Emma, fondatrice du groupe tourangeau. De plus, une grande grève générale rassemblant tous les collectifs “On arrête toutes” est prévue le 8 mars 2020 dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes.

Depuis le début de l’année, 103 féminicides ont eu lieu. Un drame qui n’épargne pas la Touraine. En mars 2019, Stéphanie, résidente de Joué-lès-Tours a été tuée par son ex-conjoint, égorgée, alors même qu’elle avait alerté la police, à plusieurs reprises.

Axel Vergnes

 L'info en plus : A lire ce mardi sur 37°, notre reportage complet réalisé dans le cadre de cette action.

 

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...