Tours

Jusqu'au 19 octobre ça va beaucoup coincer sur l'A10... et on vous explique pourquoi

Il va y avoir des travaux dans la traversée de Tours.

On imagine la conversation dans les bureaux de Vinci Autoroutes :

"C'est bon, là, tout le monde est bien rentré de vacances ?"
"A priori, oui..."
"Parfait alors on dégaine : les camions, les pelleteuses, les gilets fluorescents... C'est partiiiiiiiiiiii !"

Le chantier d'élargissement de l'autoroute à peine terminé entre Chambray et Veigné, un nouveau grand plan de travaux s'engage dans l'agglomération tourangelle. Cette fois un peu plus au nord, sur la section Tours-Nord / Saint-Avertin (sans oublier que les travaux d'élargissement ont aussi commencé de Veigné à Sainte-Maure).

Ce coup-ci, il n'est pas question de rajouter des voies mais de rénover celles qui existent déjà. Avec 50 ans d'histoire, l'A10 est une vieille autoroute et de temps en temps elle nécessite un lifting. Sauf que pour ça, il faut mécaniquement perturber la circulation. La solution choisie : le faire entre deux périodes de vacances scolaires, donc entre l'été et la Toussaint. Mais aussi par petits bouts, ce qui fait que le chantier global va s'étendre jusqu'en 2025 à raison d'une tranche chaque année.

Mais ils font quoi au juste ?

Il ne s'agit pas seulement de mettre du goudron neuf bien foncé, loin de là. "Cet important chantier comprend entre autres des opérations d’étanchéité sur les ponts, la remise à neuf des joints de chaussée, ainsi que la rénovation des chaussées et de l’enrobé acoustique" détaille Vinci Autoroutes sur un site entier dédié à ses travaux. 17 ouvrages d'art sont concernés sur une portion de seulement 6km, notamment les ponts qui enjambent la Loire et le Cher.

"En 2025, à la fin du programme d’entretien, l’autoroute A10 dans la traversée de Tours aura fait « peau neuve ». Elle offrira plus de confort aux conducteurs et les riverains de l’infrastructure bénéficieront au quotidien des avantages procurés par la rénovation des joints de chaussées et des enrobés acoustiques" promet également l'entreprise. Elle annonce ainsi deux à trois décibels de moins à terme, soit à la croire l'équivalent "d'un trafic deux fois moins dense."

Et du coup comment ça va rouler ?

Mal, peut-être très mal par moments. En fait la première intervention est prévue dans le sens Poitiers-Paris, entre la sortie Tours Centre et le Boulevard Abel Gance. La circulation se fera sur deux voies dans chaque sens au lieu de 3 et le secteur sera limité à 70 au lieu de 90. Une voie sera dédiée aux camions, l'autre aux voitures, et un basculement sera mis en place. C'est-à-dire que des véhicules rouleront à contresens sur une voie du sens Paris-Poitiers, avec un balisage spécifique pour assurer la sécurité de l'opération.

Mais surtout, l'entrée de l'autoroute à Tours Centre sera interdite en direction de Paris, il faudra donc aller à Tours Nord pour l'emprunter. On vous déconseille aussi de rentrer sur l'A10 à Saint-Avertin pour éviter les bouchons, et de rejoindre Tours Nord par le réseau urbain. La sortie Tours Centre restera possible dans le sens Poitiers-Paris, et pas de perturbations dans le sens Paris-Poitiers pour cet échangeur.

Voici un schéma de Vinci Autoroutes pour comprendre l'impact du chantier :

 

Une liste de déviations est dispo sur le site du chantier.

Tant qu'on y est, ce ne sont pas les seuls travaux programmés sur l'A10 pour cette première semaine de septembre. Voici la liste des autres chantiers :

Durant 2 nuits (lundi 2 et mardi 3 septembre), entre 20h et 7h :

    Fermeture des bretelles d'entrée et de sortie de l'échangeur de Vouvray (n°20), en direction de Bordeaux et en provenance de Paris.
    Fermeture de la bretelle de sortie de l'échangeur de Tours Centre (n°21), en provenance de Paris.
    Suivre les déviations mises en place sur le réseau local.

Jeudi 5 septembre :

    Risque de ralentissement dans une zone en travaux au niveau de l'échangeur de Sainte-Maure-de-Touraine (n°25), dans les deux sens de circulation.