Tours

Préavis de grève à la police municipale : la mairie de Tours annonce un accord

Les syndicats ont appelé à cesser le travail pour la Braderie.

Ce jeudi nous évoquions le dépôt d'un préavis de grève de deux syndicats de policiers municipaux à Tours (SNSP et CFDT) pour le dimanche 1er septembre, jour de la Braderie de Tours, événement qui accueille des dizaines de milliers de personnes et se déroule sous haute sécurité, surtout depuis les attentats de 2015.

Les personnels ayant l'intention de se mobiliser - sur le terrain et au centre de contrôle des caméras de surveillance - évoquaient un désaccord avec la ville sur le paiement des heures supplémentaires et la persistence de difficultés dans le travail au quotidien (matériel obsolète, manque de personnel, départs conséquents d'effectifs vers d'autres villes...). Ils demandaient également un rendez-vous avec le maire de Tours et menaçaient de reconduire leur mouvement le 22 septembre lors des 10 & 20km de Tours et du marathon Touraine Loire Valley.

24h après la révélation de cette information, réaction de la ville de Tours qui a d'abord voulu "rassurer chacune et chacun en indiquant que la braderie se déroulera dans des conditions de sécurité optimales." Il faut rappeler qu'en plus des policiers municipaux, elle fait appel à des agents de sécurité privés et que la police nationale est aussi sur le terrain.

Sur les revendications exprimées, la ville de Tours "souhaite préciser que le principe des heures supplémentaires n’a jamais été remis en cause pour les agents intervenant en dehors de leurs heures normales de service. (...) Le Maire de Tours a reçu ce jour les syndicats afin de maintenir le dialogue social. Les discussions ont tourné autour des acquis sociaux, de l’organisation de leur travail et de la rémunération des heures supplémentaires. Un terrain d’entente a été trouvé, permettant aux policiers municipaux d’exercer leur métier le jour de la Braderie dans le même cadre que les années précédentes. (...) Par ailleurs, les agents de la police municipale bénéficient depuis le début de l’année d’une augmentation de leur régime indemnitaire. De même, (...) des renforts de  policiers sont prévus avec la création de 15 postes supplémentaires décidée lors du conseil municipal du 15 juillet dernier, ce qui portera les effectifs à 110 policiers municipaux."