Tours

[#MIAM] On a goûté la poutine québécoise à la tourangelle

Et ça tient au ventre.

Du nouveau dans le monde du fast food en Touraine : depuis cet été Ma Pause Burger a laissé sa place à Kat’s Coffee Rue du Commerce, à l’entrée du secteur pavé quand on va de la Place Anatole France à la Place Plumereau. Un tout petit local, une douzaine de places assises, quelques autres en terrasse. Ici on peut manger ou boire, selon l’heure de la journée. Avec un mot qui attire un peu plus l’œil que les autres sur la carte : la salade, le burger, la POUTINE.

Instant Petit Robert :

La poutine, nom féminin, est une spécialité typiquement québécoise consistant à faire tremper des frites dans une sauce brune dont personne ne nous donnera la composition exacte avant d’y ajouter une sorte de fromage qui fait couic-couic dans la bouche et toute sorte d’ingrédient que l’on juge utile pour agrémenter l’ensemble si le mélange initial n’est pas assez calorique.

En dehors du Québec, on ne connait pas beaucoup la poutine (parfois pour de bonnes raisons, certaines que l’on a pu goûter là-bas étant particulièrement bourratives). Cela dit, toute personne qui traverse l‘Atlantique pour aller voir Montréal, Québec, des wapitis ou les grands lacs se doit de goûter au moins une fois ce plat. C’est comme le sirop d’érable et les canneberges, ça fait partie du folklore.

Le duo derrière le comptoir du Kat’s Coffee a donc importé la poutine des bords du Saint-Laurent aux rives de la Loire après deux voyages en terres canadiennes dont il est revenu enchanté. Le voici donc en cuisine pour mitonner tout ça, promettant une recette avec frites maison, sauce maison, et cheddar qui fait couic-couic (en attendant peut-être de proposer l’authentique fromage à poutine québécois désormais importé jusqu’en France par l’entreprise qui l’a inventé).

Deux tailles d’assiette possibles : petite (4€50) ou grande (à 8€).

Petit rappel utile :

La poutine est un plat très calorique. Donc méfiez-vous avant de faire le malin ou la maligne en promettant de tout finir puis de prendre un dessert.

Eh plus de la sauce et du cheddar, on trouve quelques oignons rouges. On aurait aussi pu rajouter de l’effiloché de porc, mais on n’en avait pas envie. Ou du pastrami, mais il n’y en avait plus. Dommage, on adore le pastrami.

Et alors, c’est bon ?

Cuisinée à la minute, cette poutine à l’avantage d’arriver avec des frites qui n’ont pas trop baigné dans la sauce donc ne sont pas trop molles. D’ailleurs la sauce – plutôt bonne – n’est pas servie en trop grosse quantité ce qui évite d’écœurer. Quant au fromage nous on l’aime avec plus de goût.

Autres options : commander un burger au porc, la salade du jour avec ses ingrédients écrits au crayon à papier parce que la recette change selon l’arrivage, prendre un thé glacé, une bière artisanale, une glace de ferme tourangelle, ou un café de spécialité, autrement dit rigoureusement sélectionné. Clairement, Kat’s Coffee fait attention à la qualité de ce qu’il sert ce qui est toujours très intéressant. Accueil sympa, service rapide, prix raisonnables. On vous a dit l’essentiel, vous trouverez le reste sur leur page Facebook.