Tours

Fil Bleu : des nouvelles navettes de Gare de Tours au Parc Expo

Seulement quand il y aura des événements.

Le réseau de bus de Tours évolue ce lundi 26 août, comme on vous l’expliquait déjà dans cet article ou celui-ci. Parmi les nouveautés : un arrêt à Ma Petite Madelaine à Chambray, une liaison directe Rabaterie-Les Atlantes, trois nouvelles lignes 100% électriques à Tours Nord, à Joué et à Febvotte… Et puis une réorganisation de la ligne 3, celle qui dessert Chambray-lès-Tours et Saint-Avertin depuis La Pleïade de La Riche via Mame, Béranger, la Gare de Tours et la Rue Edouard Vaillant.

Jusqu’ici, cette ligne qui circule toutes les 10 minutes pendant la journée, s’arrêtait devant le magasin Orchestra des Atlantes en correspondance avec les lignes 4 et 16, elle rejoignait ensuite le Parc Expo puis les Granges Galland de Saint-Avertin, les Fontaines et le Lycée Grandmont. « On imposait un détour par le Parc Expo aux voyageurs toute la journée alors que souvent il y avait très peu de monde à cet arrêt. Et lors des événements comme les concerts qui se terminent tard le soir, la desserte n’était pas adaptée » constate Loic Latour, l’un des responsables de l’entreprise Keolis qui gère le réseau de transports de l’agglomération tourangelle.

Des bus spéciaux après les concerts

Conséquence : pour gagner du temps, cet arrêt de la ligne 3 est purement et simplement supprimé. A la place, les bus stopperont à l’entrée du Pont d’Arcole qui longe l’A10 (arrêt Pompidou) puis à nouvel arrêt Atlantes-Duclos à proximité du centre commercial, mais côté Ouest. « On gagne ainsi 3 minutes de temps de trajet entre les Fontaines et le centre-ville de Tours » détaille Loic Latour.

Mais alors comment faire pour se rendre au Parc Expo, alors même que le directeur de Tours Evénements avait réclamé une meilleure desserte ? « Nous allons mettre en place des navettes »annonce Loic Latour de Fil Bleu. Le système existe déjà pour la Foire de Tours en mai : des bus supplémentaires aux couleurs de la ligne 3 vont de la gare aux Atlantes. Le système sera donc pérennisé tout au long de l’année : « et en fonction des événements les bus s’arrêteront à telle ou telle entrée du parc des expositions » nous dit-on.

En effet, l’ancien arrêt Parc Expo est situé face à l’entrée administrative des locaux… à 1km de l’accès public du Grand Hall lors de nombreux spectacles ou salons. Pas très pratique pour encourager à se rendre aux événements en transports en commun.

Objectif : limiter les bouchons

Néanmoins, vu la configuration du site, il faudra peut-être s’attendre à marcher plusieurs centaines de mètres pour rejoindre les arrêts des navettes : « si c’est pour que nos bus soient coincés dans les bouchons des voitures qui quittent le parking ce n’est pas la peine de les mettre en place » fait remarquer Loic Latour. Keolis doit communiquer prochainement sur ce nouveau service. S’il est bien connu, peut-être qu’il réussira à limiter l’usage de la voiture et donc les ralentissements dans le secteur du Parc Expo rapidement saturé.

A en croire Fil Bleu, ce dispositif sera en place pour tous les événements publics que ce soit les salons (celui de l’Habitat fait partie des premiers rendez-vous de fin d’année) ou les concerts. Au final avec une ligne qui ressemblera à celle mise en place pour les matchs de foot à la Vallée du Cher, quand Tours était en Ligue 2 et en National 1. Tarif : gratuit pour les abonnés et prix d’un ticket habituel pour les autres.

 Olivier Collet

Une stratégie de rabattage…

On vous l’expliquait dès le 19 août, Fil Bleu a modifié de nombreuses lignes en cette rentrée 2019, avec plein de nouveaux terminus pour la 10, la 11, la 12, la 15, la 16, la 17 ou encore la 18. Objectif : des lignes facilement reliées au tram ou au bus 2. En clair pour Keolis : mieux vaut un trajet simple avec une correspondance qu’un long parcours en bus direct avec plein de détours. Les nouveaux pôles sont ainsi situés Place Choiseul, à la Tranchée, à la Petite Arche ou encore à Joué-Hôtel de Ville.

A noter aussi : des bus supplémentaires sont régulièrement mis en place aux heures de pointe. Non annoncés sur les horaires officiels, ils ne réalisent qu’une partie du parcours sur certaines lignes (2, 3, 5…) pour éviter les véhicules surchargés.