Tours

Jouer au bar, la grande passion des Tourangeaux

Les établissements spécialisés ne désemplissent pas.

A la guinguette, au Cubrik ou au Jeu du Sort : voilà quelques endroits de Tours où l’on peut à la fois boire un verre, grignoter et s’amuser. Comme un peu partout en France, proposer des jeux de société et des boissons est devenu assez commun. Un atout pour des établissements qui cherchent à fidéliser leur clientèle, à faire durer les visites sur place et à créer des rencontres.

Si le Cubrik est le dernier du genre à avoir ouvert dans le Vieux-Tours, le Jeu du Sort affiche lui la couleur depuis tout pile un an Rue Constantine, et il fête son anniversaire ce lundi 17 juin. A 33 ans, Jérémy est un patron parfois fatigué mais heureux : « le boulot est plus dense que ce que je pensais » nous dit-il juste avant de commencer son service en fin d’après-midi. Résultat : depuis 6 mois il a embauché un salarié pour l’épauler mais il lui arrive encore de courir vraiment partout au point de ne pas forcément pouvoir expliquer en longueur les règles du jeu choisi par les persones qui viennent de s’installer sur sa terrasse ou dans la salle.

Originaire de l’Indre, le jeune homme a d’abord eu une carrière d’ambulancier dans l’entreprise familiale. Au départ en retraite de son père, il ne se sentait pas vraiment capable de maintenir à flots l’activité et cherche une reconversion. L’idée lui vient lors d’une promenade à Paris et d’un passage à proximité de la cathédrale Notre-Dame : « je vois Le Dernier bar avant la fin du monde et ses cocktails Superman et ça m’a donné envie de faire le même genre de projet. » Plus que Superman, c’est Harry Potter qu’il vénère : « les livres, puis les films. Et je suis Team Serpentard, d’éternels incompris. » Fidèle à cet univers, la carte est donc une « carte des potions » avec notamment les « Hyper Sirop » soit 1l de sirop à l’eau qui plait aux assoiffés désireux de passer une soirée à petit budget.

Le créneau du Jeu du Sort s’est affiné avec le temps. D’abord bar geek puis bar geek avec sérieuses affinités pour les jeux de société. Les manettes de console sont utilisées au quotidien et le défilé est permanent dans la salle du fond, avec l’escabeau qui va bien pour attraper les boîtes qui sont en haut de l’étagère.

« Le mélange des deux populations geek et jeux se fait très bien » explique le barman qui compte notamment sur les étudiants pour remplir son établissement, ou encore les fans de figurines qui viennent partager leur passion autour d’un verre. Et ses tables, bien garnies dès les premiers jours pour la Fête de la Musique et la Coupe du Monde, n’ont pas désempli depuis ce quoi susciter des anecdotes : par exemple un pote de Jérémy va fêter l’anniversaire de son couple en même temps que celui du bar car il a rencontré sa copine à l’ouverture.

A l’affût des nouveautés, le gérant du Jeu du Sort cherche aussi à surprendre les plus puristes. Ainsi, il y a un Monopoly… mais un Monopoly Game of Thrones. Chaque mardi il rassemble également les fidèles des Loups Garrous pour les soirées autour de ce jeu d’ambiance et organise ponctuellement des soirées à thème (années 80, Japon…). Dans l’avenir, Jérémy aimerait bien s’agrandir encore pour proposer une nouvelle salle avec une autre ambiance, un billard, des fléchettes, des BDs… En attendant une nouvelle soirée Harry Potter est programmée en juillet.

La page Facebook du Jeu du Sort.

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...