Tours

Découvrez les couleurs 2019 du pont Wilson à Tours

Vous devriez y reconnaître un auteur célèbre...

Depuis quelques jours le Pont Wilson de Tours a pris des couleurs. Vous n’avez pas remarqué ? Peut-être que vous n’avez pas levé la tête de votre smartphone au moment de traverser la Loire en tram.

Revenez à pied, prenez le temps d’observer les lampadaires nichés sur les parapets : comme chaque année, la ville orne le monument de drapeaux de 4m par 2m le temps de la saison estivale. Après un concept de nuancier en 2018 ou des dessins d’enfants en 2017, place à Balzac à l’occasion des 220 ans de sa naissance Rue Nationale.

Le projet a été confié à une jeune artiste installée aux Ateliers de la Morinerie à Saint-Pierre-des-Corps : Mélissande Herdier. Ex élève de Brassart, elle a commencé sa vie professionnelle par une carrière de graphiste après avoir rêvé d’être archéologue. Attirée par le dessin depuis qu’elle observait son grand-père reconstituer des scènes de chasse sur papier, elle travaille à la fois au crayon et avec l’ordinateur.

Pour cette série de 16 drapeaux dupliquée de chaque côté du pont, la jeune femme a imaginé Balzac, ses décors et ses personnages avec un dessin en noir et blanc pouvant évoquer le XIXe siècle et des couleurs très chaleureuses pour le côté moderne. Lors de la promenade vous reconnaîtrez le château de Saché cher à l’écrivain, la Loire, Paris ou encore le Curé de Tours. Le résultat est pop, bardé de références, sans pour autant être inaccessible aux personnes qui n’auraient pas lu l’intégrale d’Honoré de Balzac.

Voici quelques images prises un jour ensoleillé...

Pour découvrir l’histoire complète de ce pavoisement, allez lire le portrait de Mélissande Herdier sur 37 degrés.

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...