Tours

Le TVB veut voir encore plus grand

Et veut peser sur la scène européenne.

Ce début de semaine, le TVB a fait sa grande tournée post-titre de champion de France : Guinguette de Rochecorbon avec ses partenaires, présence aux 100 ans de la Banque Populaire, mais aussi cérémonie à l'Hôtel de Ville de Tours... L'occasion de célébrer donc ce doublé coupe-championnat réalisé à domicile, mais aussi de commencer à dresser des perspectives pour l'avenir.

En France, le TVB est devenu la référence du volley avec 8 titres de champions de France et 10 coupes de France remportées. Si ce n'est pas du au hasard, cela reste à saluer, tant il est compliqué dans le sport de haut niveau de rester au sommet. En cela, le TVB est un modèle à suivre pour beaucoup. Et ce qui aide à rester au sommet c'est l'ambition et là encore, les volleyeurs tourangeaux n'en manquent pas. Au club, les dirigeants veulent voir plus haut et installer leur club de façon pérenne parmi les meilleurs d'Europe.

Oui car le seul hic de cette saison 2018-2019 fabuleuse reste l'élimination précoce en Ligue des Champions, la plus prestigieuse des coupes d'Europe où le club tourangeau n'a pas réussi son objectif de se qualifier en ¼ de finale. La faute à un tirage au sort qui l'avait placé dans une poule relevée avec Pérouse et le Dynamo de Moscou, la faute également à un manque de moyens pointent les dirigeants tourangeaux.

Pascal Foussard l'expliquait il y a quelques semaines sur 37°, il est devenu compliqué aujourd'hui de jouer sur tous les tableaux pour un club français. Le directeur général délégué du TVB prenait alors en exemple le club de Chaumont, auteur d'un brillant parcours en coupe d'Europe (Quart de finaliste de la Ligue des Champions) mais qui en a pâti sur la scène française. Double finaliste face au TVB, le club de Haute-Marne avait en effet peiné en saison régulière malgré un effectif de 14 joueurs professionnels.

Le TVB a prouvé par le passé qu'il était capable d'exploits ponctuels, en témoignent sa victoire en Ligue des Champions en 2005, celle en CEV en 2017 ou encore sa finale en Ligue des Champions en 2007... Seulement pour s'installer dans le top européen de façon régulière, les dirigeants tourangeaux savent qu'ils ont besoin de moyens supplémentaires. Ces moyens ils sont autant en terme de structure et en cela la rénovation et l'agrandissement du Palais des Sports prévu pour 2023 ira dans ce sens, mais aussi en terme monétaire.

Aujourd'hui, Pascal Foussard estime à 500 000 euros de budget supplémentaire pour le TVB afin d'installer une équipe capable de jouer sur les tableaux nationaux et européens en simultané. Aujourd'hui, premier budget de France avec 2,5 millions d'euros, le TVB souffre en effet à l'échelle européenne où les meilleurs clubs tournent avec des budgets 3 à 4 fois supérieurs.

Yves Bouget, le president du club tourangeau, n'a d'ailleurs pas manqué l'occasion de ces festivités pour faire un appel du pied aux collectivités afin qu'elles augmentent leurs subventions. « Le TVB contribue au rayonnement de Tours et de la Touraine » a-t-il rappelé tout en notant que le budget du club vient à 62% de partenaires privés avec une part de subventions publiques s'élevant à 950 000 euros...

Mathieu Giua

 

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...