Tours

[#MIAM] A Tours, les bonnes idées des Frangins

Un nouveau restau du quartier de la gare.

Au risque de se répéter, ce n’est pas vraiment dans le secteur de la gare de Tours et de Jean Jaurès que la concentration de restaus où l’on peut bien manger rapidement est la plus importante de la ville. Néanmoins, le niveau global a tendance à progresser. Une preuve supplémentaire avec l’arrivée toute fraîche des Frangins, Rue Charles Gille.

Si vous appréciez déjà une table comme celle des Tontons Place Châteauneuf, vous ne serez pas trop dépaysé(e) car les deux établissements ont un lien de parenté). Niveau ambiance, c’est le restau du coin. dans tous les sens du terme : déjà, il est au coin de la rue, les serveurs sifflotent dès qu’ils apprécient un titre de la playlist de tubes d'hier et d'aujourd'hui (plutôt harmonieuse et bien choisie). En prime, on entend la viande griller depuis les cuisines.

Décoré comme un bar de quartier, avec tables hautes, tables basses ou couverts au comptoir, Les Frangins fait également en sorte de respecter la tradition de ce genre d’établissement : esprit détente et service rapide. Résultat : on a déjeuné en moins d’une heure top chrono avec entrée, plat et dessert. « Désolé, je ne pouvais pas faire plus vite » s’est amusé le jeune homme qui nous a apporté notre entrée... en moins de 3 minutes, à peine le temps de checker les mails sur le smartphone.

Si le service est dynamique, c’est que la carte est courte et pensée pour : 3 entrées, 3 plats, autant de desserts. Avec des ingrédients de saison (betterave, carottes, agneau...), des plats vus et déjà vus partout (tiramisu, onglet de boeuf, saucisse de morteau...) mais des associations créatives comme une crème de framboise à la vanille pour accompagner le filet de cabillaud. Malin.

Dans l’ensemble, Les Frangins est un restaurant crèmeux. La fameuse entrée arrivée à la vitesse de la lumière c’est un crèmeux de betterave avec un espuma au fromage de chèvre. Joliment présenté, léger et gourmand. Suivent deux côtelettes d’agneau à saucer dans un crèmeux pommes-calvados (riche idée). Pour l’accompagnement : pommes de terre dorées façon chips et purée de carottes violettes (pas ce qu’on a préféré).

Avant de repartir, on a commandé une crème bavaroise cassis-chocolat blanc et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’agit d’un dessert particulièrement fort en fruit. L’addition est plutôt à la hauteur de la qualité du déjeuner : 18€50 pour le repas complet (13€50 pour l’association la moins chère, c’est-à-dire plat-café). Une adresse qui conviendra aux gourmets pressés.

 

La page Facebook des Frangins.

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...