Tours

Enfin ! Tours a battu Marignane vendredi soir

Un but qui change tout.

Les parieurs qui s’acharnaient à miser sur une victoire de Tours depuis le début de saison ont été récompensés après de longs mois d’échecs… Pour la première fois depuis la fin de l’été, le TFC a remporté un match de championnat de National ce vendredi soir lors de la 19ème journée. Est-ce lié à l’arrivée du nouvel entraîneur Michel Estevan débarqué au club en début de semaine ? Il est naturellement bien trop tôt pour le dire. Néanmoins, ce succès contre une équipe de la première moitié de tableau est bon pour le moral d’un club relégable depuis plusieurs semaines.

Ce qu’il est important de signaler, c’est que les footballeurs tourangeaux n’ont pas emporté cette rencontre haut la main. Comme souvent, ils ont lutté et bataillé, eu des difficultés pour développer leur jeu et leur style. Après des premières minutes difficiles, ils ont commencé à mettre au point une stratégie d’attaque d’abord un peu brouillonne puis petit à petit plus efficace et précise. Ça n’a pas payé en première période mais en seconde mi-temps… Et rapidement :Boupendza a marqué à la 50ème minute, mettant fin à une série noire à la Vallée du Cher.

Le score n’a plus évolué jusqu’à la fin du match. Tours s’impose avec le plus petit des écarts en ayant été bousculé par ses adversaires de la Côte d’Azur mais, pour la première fois de la saison de National, il marque 3 points à domicile.

Avec 19 points en autant de journée, les Ciel & Noir passent de la 17ème et avant-dernière place de National au 14ème rang du classement. Ils ne sont donc plus menacés de descente au niveau inférieur à l’heure où l’on écrit ces lignes. Forcément bon pour le moral après de longues semaines d’incertitudes et de difficultés. Cela ne veut pas dire que tout va bien, mais dans une saison sportive les chocs psychologiques peuvent avoir leur importance. Le prochain défi est attendu dans deux semaines, le 1er février, cette fois sur le terrain de Chambly.

Météo locale

Recherche

ECOLO...

DECO...

DODO...

WAOUH !

MIAM DU FUTUR...