Tours

Sarah a besoin de vous pour aider les enfants du Bénin

La Tourangelle part passer les fêtes de fin d'année dans un orphelinat.

Sarah est du genre baroudeuse. Cette Tourangelle de 25 ans, commerciale pour une grande marque de produits laitiers, aime partir loin au moins deux fois par an. Il y a encore quelques semaines, elle pensait passer les fêtes de fin d'année en Norvège : "je voulais voir des aurores boréales..." Finalement, la perspective de nuits qui durent toute la journée l'a fait changer d'avis. La doudoune restera donc dans le placard et les shorts vont finir dans la valise en plein mois de décembre. Dans un peu plus d'une semaine, la jeune femme qui a grandi entre le Loir-et-Cher et l'Indre-et-Loire s'envolera pour le Bénin, pour participer à un séjour solidaire dans un orphelinat, à 580km de la capitale, près de la frontière avec le Burkina Faso.

Avant d'entamer sa vie professionnelle, Sarah Gendreau n'avait jamais vraiment voyagé. En 3 ans, elle s'est rattrapée : Mexique, Cuba, Maroc Thaïlande... Et souvent, "quand je pars, je prends juste le billet d'avion et mon sac à dos et j'improvise sur place, je ne fais pas de programme, je dors chez l'habitant. Je change donc de ville tous les jours, voire tous les deux jours." Le Bénin sera donc une aventure de plus, et elle brûle d'impatience, même si son organisation se fait un peu à la dernière minute (son visa vient tout juste de lui être envoyé).

Malgré le délais court, quand elle a découvert qu'il existait des séjours où l'on proposait à de jeunes français de partir pendant 15 jours pour animer des activités avec des enfants au moment de Noël, Sarah n'a pas hésité : "il s'agit de l'organisme Double Sens qui propose des voyages solidaires dans différents pays du monde. Nous serons un groupe de 7 filles et nous organiserons des ateliers ludo-éducatifs pour une cinquantaine d'enfants de 0 à 18 ans (peinture, coloriage, marionettes...). Je suis coach de gym dans le club d'un petit village du Loir-et-Cher depuis que j'ai 13 ans, à Landes-le-Gaulois, donc j'espère par exemple pouvoir leur apprendre un peu, leur faire partager ma passion."

La région où elle va résider, c'est celle de Natitingou, une ville de 100 000 habitants. "Nous serons logées à 1km de l'orphelinat et encadrées par un référent de Doule Sens sur place" ajoute Sarah qui profitera de ses temps de pause pour découvrir ce pays inconnu "où il y a plein de cascades !" Mais sa priorité reste d'améliorer le quotidien de ces enfants sans famille : "je vais notamment partir avec 6kg de lait infantile. J'ai aussi lancé un financement participatif pour m'aider à financer le voyage." Elle a, à ce jour, récolté 30% des 1 800€ espérés. Les dons peuvent être reçus jusqu'au 15 décembre.

Olivier COLLET