Tours

De Beaumont-en-Véron à Tours, la 15ème Roue Tourangelle dévoile son parcours

La course aura lieu le dimanche 24 avril.

"La voix" du Tour de France Daniel Mangeas, les coureurs cyclistes Jérémy Roy, Cyril Lemoine ou Jonathan Hivert... Tous avaient fait le déplacement à Tours ce jeudi afin de découvrir le parcours 2016 de la Roue Tourangelle, qui en est à sa 15ème édition et qui se déroulera le dimanche 24 avril (vu son sponsor principal, certains l'appellent aussi Trophée Harmonie Mutuelle).

Avec près de 500 bénévoles, 33 communes traversées, 70 policiers et gendarmes mobilisés pour la sécurité, 40 motos, plus de 150 coureurs, 20 directeurs sportifs, 2 médecins, 4 secouristes, 2 ambulances, 80 véhicules (dont 20 pour la caravane publicitaire) ou encore 400 chambres d'hôtel réservées la veille du départ, la course ligérienne assume son statut de grande, d'autant qu'elle fait désormais bel et bien partie du circuit Coupe de France et qu'elle sera, cette année encore, diffusée sur la chaîne Eurosport. Plus qu'un rendez-vous sportif, c'est aussi un acteur de l'économie et du tourisme doublé d'un événement populaire.

Avec un logo tout neuf, la compétition - soutenue par de nombreuses collectivités locales - insiste sur sa volonté de mettre en valeur le patrimoine tourangeau tout au long de son parcours de 192km, assez accidenté. Après avoir visité le Nord-Ouest de l'Indre-et-Loire autour de Château-Renault en 2015, c'est du chinonais que le peloton va s'élancer, en fait de Beaumont-en-Véron, pour y traverser Huismes, Richelieu, Chinon, Rivarennes, Azay et d'arriver sur Tours via Villandry et les bords du Cher.

23 bosses et deux sprints coups de coeur rythmeront un tracé qui devrait plaire aux baroudeurs et pourquoi pas aux Français, sachant que cela fait 3 ans de suite que c'est un tricolore qui s'impose au finish (Lorenzo Manzin l'an dernier). Parmi les équipes présentes, plusieurs marques connues dans le vélo : FDJ, Cofidis, Direct Energie ou AG2R. L'armée de terre aura également sa team. Au moins 10 équipes étrangères ont déjà validé leur participation. Il ne reste plus qu'à commander le Soleil pour ne pas revivre la pluvieuse édition 2015 dont les organisateurs gardaient néanmoins de bons souvenirs...

Olivier COLLET