Tours

Le Bibliovore a encore faim

Après l'ouverture d'une boutique éphémère en juin, Corentin Halley récidive pour racheter les livres que vous ne voulez plus.

La dernière fois que l'on avait vu Corentin Halley, c'était sous une montagne de livres, dans sa petite boutique éphémère de la Rue du Commerce de Tours où il avait entrepris de racheter comptant les livres que les Tourangeaux ne voulaient pas garder. Résultat : 10 000 bouquins récupérés en trois semaines pour ce marchand de livres moderne, ancien prof de lettres. Depuis, son échoppe est devenue un magasin de bagels. Et ça tombe bien, car celui qui se surnomme le Bibliovore est un gourmand. Du coup, accompagné de son épouse, il vient d'ouvrir un nouveau magasin où c'est toujours lui qui passe à la caisse.

Désormais installé au 28 Rue Briçonnet entre la Place Plume et la Fac des Tanneurs, le Bibliovore originaire de St-Cyr-sur-Loire va passer tout le mois de janvier à recevoir ceux qui ont besoin de faire de la place dans leurs bibliothèques. Concrètement, il rachète les livres en bon état (impératif) et disposant d'un code barre (donc imprimés après 1980). Pour déterminer les prix, il se base sur les cotes établies par le site Momox, l'un des deux seuls à proposer ce service en France, un système comparable à l'Argus des voitures et qui fonctionne avec une formule autour du nombre d'exemplaires en circulation du livre, de son prix de vente moyen et de son poids.

Des livres rachetés jusqu'à 30€

"En général, un livre acheté neuf 20€ peut se racheter 4-5€" explique Corentin Halley qui accepte aussi bien les romans que les BDs ou les beaux livres. Mais ce qui l'intéresse particulièrement, ce sont les livres des étudiants : "nous arrivons à la fin du premeir semestre donc ils vont vouloir revendre leurs livres pour en acheter d'autres" explique le Bibliovore qui peut parfois dépenser des sommes conséquentes pour acquérir un ouvrage : "il y a 6 mois j'ai acheté un livre rare sur le yoga à 30€. Sa propriétaire en était la première surprise. C'était deux fois le prix d'achat." Et il l'a revendu rapidement, avec un bénéfice.

D'ailleurs, globalement, l'investissement estival de Corentin Halley a porté ses fruits : "sur les 10 000 livres que j'ai achetés il doit m'en rester 500 à tout casser." explqiue-t-il avec fierté. Il en a notamment revendu à des collègues, sur Amazon mais aussi - pour les grands formats - sur le stand mensuel qu'il occupe sur le Bd Béranger de Tours (le 4ème dimanche du mois, 3€ le livre, 10€ les 4), le paradis des chineurs.

Avec son concept bien développé par d'autres à Paris mais unique à Tours, le Bibliovore espère toucher les lecteurs qui veulent faire un peu de place sur leurs étagères mais aussi ceux qui ont reçu des livres à Noël et qui savent très bien qu'ils ne les liront pas (merci papy et mamie !!). Et parfois, il tombe lui-même sur des ouvrages qui l'intriguent à titre personnel comme celui qu'il nous montre sur les métiers insolites : "on se sert toujours en premier" expliquent-ils avec sa femme qui l'aide dans son aventure. Par ailleurs, pas question pour Corentin Halley de juger les lectures de ceux qui passent le voir, même si il serait plus Hemingway que Musso : "l'important, c'est que les gens fassent la démarche de lire", et lui se charge de remettre des livres abandonnés en circulation.

Olivier COLLET

Le Bibliovore, jusqu'au 29 janvier au 28 Rue Briçonnet à Tours. Ouverture du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 15h à 19h. Apportez vos livres en bon état et avec un code barre, paiement comptant par chèque ou espèces.

Météo locale

Recherche

NOUVEAU...

BIENTÔT...

SPORT...

MIAM DU FUTUR...