Tours Agglo

[Elle l’ouvre] A Luynes, le coup de gueule de la SPA face aux retours d’animaux adoptés

Ils sont trop nombreux selon l’association.

Le refuge tourangeau de la Société Protectrice des Animaux est situé à Luynes, un grand centre pour accueillir chiens et chats abandonnés en attendant leur adoption dans une nouvelle famille. Le problème c’est qu’en ce moment l’association dit faire face à de nombreux retours, c’est-à-dire des personnes qui ont choisi de prendre un animal mais qui finissent par l’abandonner au bout de quelques jours. Des échecs trop fréquents qui amène la SPA à prendre la parole et à se dire « en colère » : « Beaucoup trop de chats et de chiens reviennent au refuge parce que leurs familles ne sont ni patientes ni compréhensives de l'animal » écrit-elle dans un message sur sa page Facebook.

« Tous nos animaux sont des victimes, d'une façon ou d'une autre, de l'être humain. Ils ont tous un vécu, pour certains pas glorieux, et se remettent comme ils peuvent, plus ou moins vite, au refuge. Le temps d'adaptation en famille est donc très long et il faut impérativement vous en rendre compte avant d'adopter pour ne pas refaire souffrir l'animal. »

Pour expliquer le cheminement psychologique délicat des bêtes qui doivent découvrir et s’adapter à un nouvel environnement, la SPA tourangelle prend plusieurs exemples :

« Un chien qui aura vécu attaché à un bout de chaîne d'un mètre pendant des années mettra du temps à entrer dans une maison pour la première fois de sa vie, il lui faudra l'aide d'une famille très patiente. »

« Un chat qui a été abandonné dans la rue suite à un déménagement ou une soudaine allergie pourra avoir peur de l'abandon mais se montrera aussi extrêmement reconnaissant de vivre dans un foyer qui lui apporte réconfort, patience et douceur en le laissant évoluer à son rythme. »

« Pensez bien aux besoins du chien et à votre mode de vie pour que tout le monde puisse s'épanouir comme il se doit » explique l’association, rappelant que l’accueil d’un animal dans son foyer doit être une décision mûrement réfléchie (est-ce qu’on a assez de place pour répondre à ses besoins ? A-t-on suffisamment de temps pour s’occuper de lui (pour les promenades, par exemple) ? Idem pour les félins :

« Certains chats nés dans la rue qui ne connaissent donc rien du contact humain nécessiteront énormément de patience de la part de leurs familles. Quand nous vous expliquons que ce sont des chats à travailler, à sociabiliser pendant des mois voire des années, il ne faut pas simplement nous dire "oui" et nous les ramener au bout de quelques jours sans avoir cherché de solution pour améliorer la situation. »

La SPA de Luynes alerte donc toute personne qui a pour projet de venir lui rendre visite : « Adopter, c'est vous engager à sauver un animal pour le restant de sa vie. Un chat extrêmement craintif n'arrêtera pas forcément de l'être au bout de 10 jours, un chien maltraité ne sera pas forcément câlin dès le lendemain... » Et elle conclut avec optimisme : « Nous souhaitons remercier du fond du cœur les familles qui adoptent de façon responsable, ces familles nous redonnent de l'espoir quand il semble ne plus y en avoir. »