Tours Agglo

Le projet métropolitain enfin sur les rails

Il doit définir les grandes lignes qui feront le territoire dans 20 ans

Le projet métropolitain c’est un sujet dont on parle de longue date, depuis 2017 et même avant. L’intercommunalité, sous l’entité de Tours Métropole et auparavant Tour(s) Plus n’a jamais en effet vraiment défini un projet de territoire majeur et marquant. Jusqu’à présent, il ressortait même une impression de saupoudrage sans liant global.

Depuis le début du mandat l’été dernier, le président de Tours Métropole, Wilfried Schwartz avait annoncé placer ce projet métropolitain comme socle de sa politique. Depuis, il se faisait néanmoins attendre, ce que plusieurs élus commençaient à regretter fortement.

La présentation des prémices du projet métropolitain ce jeudi 25 février était donc importante, lançant pleinement la démarche et le projet qui devra structurer la Métropole pour les 20 à 30 prochaines années, selon Wilfried Schwartz.

 « Je sais qu’il y a de l’attente. On attendait de pouvoir se réunir en présentiel pour élaborer cette démarche mais on ne peut plus attendre. Nous sommes une jeune métropole qui doit prendre son envol » s’est justifié ce dernier sur les délais de mise en place.

Un projet métropolitain dont la volonté est de « co-construire ensemble et avec les habitants et forces vives du territoire » a-t-il insisté, évoquant également une « opportunité de faire grandir l’exigence métropolitaine. »

Dans le détail, ce projet métropolitain doit répondre à plusieurs objectifs : poser les défis prioritaires sur le territoire métropolitain, poser une trajectoire et un socle communs et enfin renouveler les modes de faire, c’est-à-dire les méthodes d’associations des collectivités partenaires, des associations et des citoyens. Pour Wilfried Schwartz il faut « dresser une trajectoire mais aussi créer un sentiment d’appartenance à la Métropole » et donc pour cela « entendre les citoyens sur ce qui va ou pas, sur les priorités qu’ils veulent. »  Un point important pour la vice-présidente Marie Quinton, en charge de la préparation du dit projet : « J'ai beaucoup d’espoir, notamment dans le rôle des habitants et des citoyens dont la place est largement prévue dans ce projet. »

A la suite de l’été, le projet métropolitain, articulé autour de 5 grandes thématiques (Métropole des transitions, Métropole inclusive, Métropole de l’excellence, Métropole mobile, Métropole des proximités), sera défini par l’assemblée des élus.

Mathieu Giua