Tours Agglo

Un nouveau siège pour Tours Métropole en 2022

Les bâtiments actuels vont être agrandis et rénovés.

Le projet est dans les cartons depuis plusieurs mois, il a été validé par les élus lors du Conseil de la Métropole de ce jeudi 14 mai, Tours Métropole va agrandir et rénover son siège. Une façon de répondre à deux problématiques actuelles.

La première, c’est le passage de l’assemblée d’élus de 55 à 87 représentants une fois que toutes les élections municipales prévues en mars dernier soient passées. Cette nouvelle représentation qui renforce le poids des grandes villes comme Tours (33 élus demain) ou Joué-lès-Tours (10 élus demain) est une obligation de l’Etat suite au passage en Métropole il y a trois ans. Conséquence : l’habituelle salle du Conseil Métropolitain, la salle Jean Germain, est trop petite pour accueillir tout le monde.

Les élus ont donc validé l’engagement de travaux devant conduire à une extension à l’horizon de mai 2022. La salle actuelle sera détruite en 2021 puis entièrement reconstruite pour mai 2022 avec 139 places pour les élus (au cas où la collectivité grandisse encore) et une quarantaine pour le public et la presse.

A côté de cela, deux plateaux de bureaux (d’une superficie de 436m² chacun) seront construits afin de répondre à la problématique de places pour les services. En effet actuellement une partie de ceux-ci ne peuvent être accueillis à l’Hôtel Métropolitain et travaillent dans des bureaux annexes que la collectivité loue pour un montant annuel de 800 000 euros.

Véritable passoire énergétique pour reprendre les propos de plusieurs élus, les locaux de Tours Métropole seront également rénovés afin d’être plus performants énergétiquement. Aujourd’hui classés F, ils devraient passer en classe B, soit une amélioration conséquente qui devrait permettre de faire des économies de gestion.

Concernant le coût de cet investissement global, il s’élèvera à plus de 7 millions d’euros. Sur cette somme, l’extension de la salle Jean Germain coûterait à elle seule entre 0,9 millions et 1,3 million d’euros, selon les choix qui seront faits (notamment au niveau des outils numériques).

D'ici là, les élus de la Métropole vont devoir prendre des mesures pour se réunir. Plusieurs options sont envisagées : utilisation d'un amphitéatre de l'Université, conseils dans des grandes salles ou gymnases dans les communes...