Tours Agglo

Un réseau de voies express pour vélos dans l’agglomération de Tours ?

C’est en tout cas le projet porté par le Collectif Cycliste 37.

Le Collectif Cycliste 37, dynamique association de cyclistes, entend profiter de la campagne des élections municipales pour faire avancer la cause du vélo à Tours et dans son agglomération. Le CC 37 interpelle ainsi les candidats pour proposer « une vraie politique cyclable métropolitaine. »

Pour l’association, le constat est clair : aujourd’hui Tours n’est pas une ville sécurisée.« Il faut être un cycliste expérimenté pour rouler quotidiennement en ville » affirme même Armelle Gallot-Lavallée, coprésidente du CC 37. Et pour cette dernière, l’enjeu est bien là : pour développer la culture cycliste, il faut repenser la ville dans son ensemble et adapter des espaces sûrs.  

Pour l'association, l’objectif est de doubler la part de cyclistes au quotidien, aujourd’hui 4% de la population pour atteindre 8% en fin de mandat, en 2026. Pour y arriver, elle propose 6 mesures majeures comme la systématisation des double-sens cyclables, la prise en compte des problématiques cyclistes en amont des futurs projets de voiries, la généralisation des rues à 30 km/h pour les voitures ou encore le changement du plan général de circulation…

Mesure phare également : la mise en place d’un réseau express vélos, un REV, sur le modèle de ceux existants à Bordeaux, Strasbourg ou encore Grenoble. Ce REV, c’est simplement la création d’un réseau structurant de voies dédiées aux vélos, des voies séparées des autres modes de transports, avec un gabarit de 3,5m de large pour les doubles voies et 2,2m pour des voies simples.

Le CC37 envisage ainsi 5 lignes différentes, pour un total de 64km de voies dédiées uniquement aux vélos. Un schéma global qui ressemblerait à cela :

 

Le CC37 se veut ambitieux dans sa démarche, en imaginant des solutions pour le franchissement des côteaux, avec des escalators à vélos. Et si l’association n’a pas chiffré le coût du projet, ses membres estiment que ce projet sera moins élevé que les 130 millions d’euros prévus par Tours Métropole dans son plan vélo, en raison du moindre nombre d’ouvrages d’art prévus (deux ici, un sur la Loire entre La Riche et Saint-Cyr, et un sur le Cher au niveau de l’ancien pont ferroviaire de Vendée).

L’association tiendra le 20 février prochain une réunion publique à l’Hôtel de Ville de Tours. Les candidats aux élections municipales y seront invités pour débattre de ces mesures et de la politique cyclable dans les prochaines années…

Le projet complet du Collectif Cycliste 37 est disponible sur leur site