Tours Agglo

7,3 millions d’euros pour reconstruire le centre de loisirs de La Borde

Il accueillera les enfants et adolescents jocondiens dès l’été 2019.

« Le bâtiment actuel se dégrade à vue d’œil et s’effondre gentiment sur lui-même. Dans une partie, on ne sait même pas comment arrêter le chauffage » : les élus de Joué-lès-Tours n’y vont pas de main morte en parlant du centre de loisirs de La Borde, au sud de la commune, sur la bruyante Route de Monts. En service depuis 1983, il accueille aujourd’hui un peu plus de 200 enfants de 3 à 11 ans mais n’est plus adapté aux besoins de la commune, il va donc être repensé de fond en comble : « déjà quand on était dans l’opposition on avait dit que l’on ferait un projet sur ce site si l’on était élu » rappelle le maire Frédéric Augis qui s’apprête à passer aux actes.

Ce sont 7,3 millions d’euros qui vont être mis sur la table pour construire un nouveau centre de loisirs. On dit bien construire, et non pas rénover : « rénover aurait au moins coûté 6 millions d’euros. Mais quand je vois que les travaux de la maison des associations ont coûté plus de 4 millions d’euros alors que ça aurait seulement dû être 2 millions il y a de vieilles angoisses qui ressurgissent » ajoute Frédéric Augis qui a donc opté pour un projet tout neuf « modulable, accessible, ambitieux » et surtout qui pourra accueillir plus d’enfants : 250 3-11 ans (soit 40 de plus) mais aussi 110 adolescents qui pratiquent actuellement des activités aux Bretonnières, dans un site à la qualité laissant elle aussi à désirer. A cela, il faut ajouter la création d’une salle polyvalente qui pourrait faire autour de 300m² afin d’accueillir des réceptions le week-end sans déranger le voisinage.

Pour ce nouveau centre de loisirs sans hébergement, Joué-lès-Tours a reçu plus de 80 projets d’architectes et a retenu le cabinet Caraty-Poupart. « 3 espaces seront créés pour les petits, les moyens et les grands, et chacun aura sa propre cour extérieure » poursuit le maire assisté de ses adjoints à la petite enfance et à l’éducation (Aude Goblet) et à l’urbanisme (Bernard Sol). Les préados auront eux leur espace à l’étage : « actuellement on ne pouvait les accueillir que l’été, maintenant ce sera aussi possible le mercredi et pendant les petites vacances scolaires. » La Borde nouvelle version comportera aussi sa ludothèque, sa salle d’arts plastiques, une salle d’activités et une autre pour la motricité, une cuisine pédagogique… Total : 3 470m² (au lieu d’à peine 3 000 aujourd’hui) « avec des puits de lumière » + 2 500m² d’espaces extérieurs comprenant notamment un parking mutualisé avec le stade de rugby.

« Ce centre va notamment nous permettre d’accueillir plus d’enfants de 3 à 5 ans : 75 contre une vingtaine actuellement, car la demande augmente fortement sur la ville » poursuit la municipalité qui a aussi pensé à faire de La Borde un lieu d’accueil pouvant potentiellement accueillir des petits bouts venus d’autres communes de l’agglo-future-métropole. Les travaux débuteront en octobre 2017 pour s’achever au printemps 2019 en vue d’un début d’activité vers l’été de cette même année : « mais on va continuer à faire fonctionner le centre pendant toute cette période car le nouveau bâtiment sera construit à côté. C’est seulement après que l’on va déconstruire le centre de loisirs actuel. Donc La Borde ne fermera pas » prend bien soin de préciser Bernard Sol. A terme, 25 animateurs travailleront dans ce nouveau centre, sans compter le personnel de service. « Si les finances de la ville le permettent » un projet pourrait également être envisagé pour le château qui, lui, restera sur pieds.

Olivier COLLET

Découvrez le projet architectural en images ci-dessous (sachant qu'il n'est pas encore totalement terminé) :

 

Météo locale

Recherche

ECOLO...

DECO...

DODO...

WAOUH !

MIAM DU FUTUR...