Touraine

Conventions de revitalisation Sandvik : deux nouveaux projets accompagnés

Il s’agit d’un projet de l’Union des industries et métiers de la métallurgie ainsi que des plateformes « Mangez Touraine » et « Boutique Mangez Touraine ».

Suite à une réunion à la préfecture d’Indre-et-Loire, le mardi 27 octobre, il a été décidé que deux projets seraient accompagnés dans le cadre des conventions de revitalisation Sandvik, signées en 2019.

Pour rappel, Sandvik c'est cette usine de Fondettes qui a fermé dans le cadre d'un projet de délocalisation à l'étranger avec 161 départs à la clé. Ces suppressions de postes ont entraîné la mise en place d'un plan encadré par l'Etat pour recréer des emplois. Et c'est ce dossier qui vient d'avancer.

Du côté promotion et développement de l’industrie, l’entreprise Sandvik Coromant Inserts France soutiendra l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) dans son projet de création d’un Industrylab. Avec cette idée, la fédération prétend développer l’alternance mais aussi les compétences des employés grâce à la maîtrise de l’environnement technologique 4.0. Avant de se lancer, l’UIMM souhaite réaliser une étude afin de connaître l’intérêt et les besoins des entreprises concernant cet outil. Suite à ce nouveau partenariat, l'étude sera financée à hauteur de 17.800€.

La convention avec Sandvik Tooling France entend quant à elle travailler sur le développement de l’industrie agro-alimentaire. C’est pour cette raison que l'entreprise accompagnera les plateformes « Mangez Touraine » et « Boutique Mangez Touraine », mises en place par la Chambre d’Agriculture d'Indre-et-Loire.

Lancées en 2020, en plein confinement, elles ont pour objectif de rapprocher les producteurs et les acheteurs locaux. Tous les produits sont disponibles sur un site unique et cela permet aux professionnels de la restauration ainsi qu'aux consommateurs de gagner du temps au moment de leurs achats. Une aide financière de 6.000€ a été attribuée à la Chambre d'Agriculture, afin de contribuer au recrutement d’une chargée d’études en septembre dernier.

Le site de Sandvik a lui été repris par un consortium de sociétés de l'univers de la tôlerie avec l'annonce de 45 créations de postes.