Touraine

Covid-19 : le détail des nouvelles mesures de prévention prises en Indre-et-Loire

Suite au passage du département en zone d'alerte renforcée

A partir de samedi 17 octobre, l'Indre-et-Loire passe en zone de vigilance renforcée face à l'épidémie du Covid-19. Un changement qui induit de nouvelles mesures restrictives. On fait le point :

Pourquoi l’Indre-et-Loire passe en zone de vigilance renforcée ?

L’évolution du nombre de cas positifs au Covid-19 inquiète fortement les services de l’Etat. Sur le département le taux d’incidence est aujourd’hui de 136,8 (soit le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants). Sur le territoire de Tours Métropole ce taux d’incidence est même passé de 180 à 193 ces trois derniers jours. Si ce taux continue d’augmenter pour atteindre les 250/100 000, le couvre-feu pourrait être décrété dans la métropole tourangelle qui est avec Dijon et Orléans, le territoire qui s’en approche le plus a indiqué Marie Lajus, la Préfète d’Indre-et-Loire.

Cette dernière cherche à éviter ce passage en vigilance maximale avec l’instauration du couvre-feu, d’où les nouvelles mesures prises afin d’enrayer le rebond de l’épidémie.

L’objectif est surtout d’éviter un trop grand nombre de cas Covid dans les hôpitaux du département. Aujourd’hui, le CHU accueille 42 personnes hospitalisés Covid dont 13 personnes en réanimation, soit 27% des lits totaux de réanimation a indiqué la Préfète qui souhaite coûte que coûte éviter un engorgement des services.

Cette dernière évoque une stratégie différente par rapport au printemps où pour pouvoir accueillir les patients Covid, il y avait eu un report important des autres activités hospitalières non urgentes. Aujourd’hui, l’objectif est de pouvoir continuer de faire tourner les services « classiques » en même temps que l’activité liée à l’épidémie Covid.

L’inquiétude de la Préfète tient également du constat qu’elle fait de « comportements collectifs favorables à l’épidémie. » Elle cite notamment le cas de soirées collectives dont une la semaine dernière ayant réuni 80 personnes dans un établissement de Tours et à la suite de laquelle 6 personnes ont été testées positives. C’est donc entre autres pour freiner ce genre de rassemblements qu’elle prend des nouvelles mesures restrictives.

Quelles sont les nouvelles mesures prises ?

Elles sont de trois ordres.

  • La première est liée à l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire sur l’ensemble de la France qui instaure :

- La limitation de rassemblement dans l’espace public à six personnes maximum, à l’exception des transports en commun, les funérailles, les lieux de travail ou encore certains types d’Etablissements recevant du public (musées, salles de spectacles…)

- La mise en place d’un nouveau protocole sanitaire pour les bars et restaurants avec la limitation à 6 personnes pour les groupes mais aussi l’instauration d’une distance d’un mètre entre chaque chaise (et non plus table).

- Les bars et restaurants devront également tenir un cahier de registre en relevant l’identité des clients afin de dresser un suivi en cas de cluster.

- Concernant les salles polyvalentes ou salles de conférences, les activités sont réduites à celles pouvant se tenir assises et avec masques obligatoires. Les repas collectifs ne seront plus possibles hors-mis dans les restaurants et lieux prévus à cet effet (dans la limitation toujours de 6 personnes par table).

-Pour les commerces, musées et tous types de lieux recevant du public, la jauge d’accueil sera désormais à calculer selon un ratio de 4m² par personne. Cela vaut aussi pour les centres commerciaux et autres grandes surfaces.

  • La Préfète d’Indre-et-Loire prend également des mesures supplémentaires via un arrêté dans lequel on retrouve des mesures à l’échelle de tout le département :

- Principale mesure : la fermeture des bars dans tout le département à 22h maximum. Concernant les restaurants, ils ne sont pas obligés de fermer à cette heure afin qu’ils puissent terminer leurs services, mais ils ne pourront plus vendre d’alcool à partir de cette même heure. La vente d’alcool à emporter sera également prohibée à partir de 22h, tout comme la consommation sur la voie publique.

- Les grands événements sont dorénavant limités à 1000 personnes au lieu de 5000 jusqu’ici en appliquant la règle des 4m² disponibles par personne et d’un siège de libre entre chaque groupe (toujours de 6 personnes maximum). C’est valable pour les concerts assis, les théâtres ou encore les cinémas…

  • Par ailleurs, la Préfète prend d’autres mesures mais uniquement à l’échelle de Tours Métropole (soit uniquement les 22 communes membres) :

- Les sports collectifs et de contact en intérieur sont interdits sur le territoire de la Métropole hormis pour les enfants (moins de 18 ans) et le haut niveau. Par exemple, un club de basket d’une commune de la Métropole ne pourra pas recevoir de compétition adulte, mais pourra jouer à l’extérieur si son match se tient en dehors du territoire de la Métropole.

Concernant les salles de sports type fitness ou encore les piscines, elles restent ouvertes en appliquant le protocole sanitaire et la règle de 4m² par personne comme tout établissement recevant du public. Ceci est valable également pour les activités culturelles comme les cours de théâtre.

En revanche les vestiaires collectifs sont interdits dans tout type d’équipement sportif que ce soit pour les sports intérieurs ou extérieurs et ce dans tout le département.

Quand s’appliquent ces nouvelles mesures ?

Ces nouvelles mesures entrent en application dès samedi 17 octobre et pour une durée de quatre semaines minimum, à moins que d’ici là, un nouveau stade du plan de vigilance ne soit franchi.

 Mathieu Giua