Touraine

Coronavirus : En Indre-et-Loire l’activité du BTP concentrée sur les secteurs stratégiques et urgents

C’est ce qui est ressorti d’une réunion en Préfecture

Depuis les paroles de la ministre Muriel Pénicaud, la semaine dernière, le secteur des travaux publics s’interrogeait sur son avenir immédiat. La semaine dernière, la Ministre du travail avait en effet incité les entreprises du secteur du BTP à poursuivre leurs activités et ne pas mettre leurs employés en chômage partiel. Une déclaration qui était mal passée auprès des professionnels du secteur qui mettaient eux en avant la sécurité sanitaire de leurs employés.

Ce lundi matin les représentants du secteur ainsi que les présidents des chambres consulaires se sont réunis en Préfecture d’Indre-et-Loire afin de définir l’activité de la filière.

Les activités du BTP vont donc se poursuivre mais en se retreignant aux chantiers définis comme stratégiques nous explique-t-on. Cela concerne notamment les urgences, les maintenances et tout ce qui concerne les réseaux (énergie, électricité, gaz notamment). Pour Monsieur Pouëssel, de L’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics), il n’est donc pas question que des chantiers débutent actuellement ou que des chantiers non urgents avec « deux ou trois salariés dans le camion s'y rendant » se poursuivent.

De son côté, Philippe Roussy, le président de la CCI Touraine a réaffirmé l’importance que les donneurs d’ordre honorent leurs contrats et les paiements qui vont avec, afin de ne pas casser la chaîne de paiement fournisseurs-clients.

Concernant les employés du secteur, les représentants de la filière ont indiqué qu’un protocole de protection des salariés est en cours d’élaboration afin de mettre en place les fameuses barrières sanitaires nécessaires.