Touraine

Indre-et-Loire : le risque attentat finalement écarté

Les services de l'Etat ont craint un attentat dans le département cette nuit.

« Le risque attentat est écarté. »François Chazot, directeur de cabinet de la Préfecture d’Indre-et-Loire, l’affirme, ce mercredi midi : il n’y a aucune menace terroriste avérée dans le département. Quelques heures plus tôt, les services de la Préfecture étaient néanmoins en alerte. La nuit dernière s’est même tenu un Centre Opérationnel Départemental (COD), sorte de cellule de crise regroupant différents services d’urgence (pompiers, police, gendarmerie…) sous l’autorité de la Préfète d’Indre-et-Loire.

La raison ? Une « alerte en zone police » nous dit le directeur de cabinet. Suffisamment importante donc pour déclencher ce plan de vigilance renforcée. Preuve du sérieux de l’alerte, la Préfecture a lancé un appel à la vigilance aux commerçants du département, visiblement directement ciblés par la potentielle menace. Suite à cette alerte, l’Heure Tranquille, le centre commercial du quartier des Deux Lions de Tours a été momentanément fermé en matinée en raison d’une crainte de colis piégé, finalement écartée suite à l’intervention des forces de police.

L’alerte a totalement été levée dans la matinée par la Préfecture et si on nous confirme qu’une enquête judiciaire a été ouverte, elle ne concerne pas un risque d’attentat. Concernant l’éventuelle interpellation d’une personne, info qui a circulé dans la matinée, du côté de la Préfecture, on affirme ne pas être au courant.

Pour justifier la mise en place de la cellule de crise, François Chazot explique que les services de l’Etat « prennent les mesures de précaution nécessaires en cas de doute, quitte à lever le dispositif ultérieurement si la menace n’est pas avérée. »

Une menace qui n’est pas pris à la légère donc, surtout vu les événements récents (Mort d’Abou Bakr al-Baghdadi dans un raid de l’Armée américaine, suite à laquelle Daesh a menacé la France de représailles) et le calendrier, à quelques jours de l’anniversaire des attentats de Paris en novembre 2015…