St-Pierre-des-Corps

Saint-Pierre-des-Corps : le Magasin Général bientôt vendu, le maire promet 1 000 emplois sur le site

Avec un projet autour de la biotechnologie médicale.

« C’est un projet d’envergure internationale qui n’a pas d’équivalent en Europe » : le maire de Saint-Pierre-des-Corps emploie tous les superlatifs possibles pour parler de l’avenir du Magasin Général, cet ancien site SNCF de 28 000m² propriété de la ville mais complètement inutilisé car en friche. Contacté par Info Tours, Emmanuel François confirme le projet de vente à la grande entreprise Vinci, après une réunion de la commission urbanisme en mairie ce lundi 31 mai. Il ne donne pas le prix mais assure que c’est « trois fois plus que l’offre proposée au départ » (autour de 3 millions d’€ selon les informations que nous avons pu récolter).

L’idée de cette transaction en discussion depuis un an : confier la rénovation des lieux au géant du BTP qui le revendrait ensuite à une grande entreprise « bien connue du territoire, qui travaille notamment avec l’Université de Tours. »

Un site où l’on pourra manger, boire et se cultiver

Pas de nom « parce qu’il y a une clause de confidentialité », juste un secteur d’activité : la biotechnologie médicale. « Ce sont 1 000 emplois qui seront créés dans la commune soit 10% de sa capacité d’emploi » se félicite Emmanuel François, évoquant également les fortes retombées fiscales pour Tours Métropole et pour le département. « Enfin on fait quelque chose de pérenne avec ce bâtiment qui ne cessait de se dégrader » résume l’élu.

Le Magasin Général deviendrait alors un site de recherche et de production, mais aussi un lieu en partie ouvert au public comme le maire corpopétrussien s’y était engagé :

« On n’intégrera pas le sein de l’entreprise mais on pourra venir déjeuner, dîner et observer la structure intérieure du bâtiment grâce à une cafétéria et à un restaurant. Nous avons aussi un projet culturel en rapport avec la photo et le ferroviaire. »

Emmanuel François met également en avant les ambitions écologiques de l’entreprise souhaitant investir les lieux, notamment son projet de créer – à terme – une voie ferrée pour transporter personnel, visiteurs et marchandises entre le Magasin Général et la gare de Saint-Pierre-des-Corps. A noter qu’il n’y a pas de projets de constructions annexes aux abords de l’actuel bâtiment des années 1920.

Un projet qui ne fait pas consensus

Les bases de l’avenir du site sont posées mais il reste encore beaucoup d’étapes… Déjà le conseil municipal doit valider l’idée de la vente à Vinci le 29 juin, suivront des études de la structure du Magasin Général pour voir si sa rénovation est bien envisageable. « L’idée serait de débuter les travaux en 2023 pour les terminer à la rentrée 2024 » avance Emmanuel François. Pour respecter ce calendrier il faudra dépasser les oppositions… Par exemple, l’élu socialiste Cyrille Jeanneau dénonce un plan « qui ne bénéficiera pas à l’économie de Saint-Pierre-des-Corps » (la ville ne touchera pas les recettes fiscales, juste le prix de la vente) et s’inquiète de cet achat par une entité unique : « Le maire n’a pas écouté les entrepreneurs locaux qui avaient aussi un projet » dit-il en référence à l’initiative du collectif Le Réveil du Magasin Général qui a présenté une offre alternative ce lundi.

Dans un communiqué, il s’offusque de la décision municipale :

« Nous avons su apporter des éléments financiers solides, et une projection de rentabilité́ pour la commune plus intéressante que l'autre projet, à savoir une acquisition partielle et un complément de revenus locatifs Nous avons pu présenter un plan de financement rassemblant près de 11 millions d'euros en 1 mois, ce qui est exceptionnel ! Et qui laisse percevoir le potentiel d'investissement de ce lieu... »

De son côté, le communiste Michel Soulas dénonce « un effet d’annonce » de la mairie regrettant que la Métropole ou la Région ne soient pas associées à la démarche.

Olivier Collet