St-Pierre-des-Corps

Saint-Pierre-des-Corps : un conseil municipal agité, le maire chahuté

Avec deux démissions dans la majorité.

Le Conseil Municipal de Saint-Pierre-des-Corps a été agité ce mardi 16 février. Les 33 élus de la ville devaient notamment débattre des orientations budgétaires (lire ce jeudi notre article sur 37 degrés), mais finalement c'est une autre délibération qui a animé les débats.

Cette délibération c’était le souhait du maire Emmanuel François de retirer à Fatiha Kendri sa délégation d’adjointe en charge des affaires sociales, entraînant le départ de l’élue en question de la majorité, ainsi que Nabil Benzaït, délégué à l'emploi, l'insertion professionnelle et l'orientation. Les deux élus créant alors un nouveau groupe « Ensemble Solidaire ».

« Il apparait sur certains sujets que nous ne sommes plus en accord avec la majorité municipale car nous ne portons plus le même projet même s’il reste des points d’accord. Nous nous sommes engagés sur une vision d’un Saint-Pierre-des-Corps plus solidaire et allons continuer à porter ce projet. Nous allons continuer notre action de terrain et veiller à rassembler le plus de personnes possibles pour porter nos valeurs de solidarité tant humaines que respectueuses de la planète et faire que chacun ait sa juste place dans la métropole. C’est donc avec l’ambition de créer un groupe politique qui ne s’oppose pas par principe, mais qui au regard des délibérations et des voeux prendra sa place dans les débats et soutiendra quand cela sera possible » a déclaré Nabil Benzaït pour justifier le départ des deux élus de la majorité, entraînant dans la foulée une suspension de séance à la demande du maire.

Pour l’opposition, ces deux départs sont le signe « d’un délitement de la majorité » (Cyrille Jeanneau, groupe « J’aime Saint-Pierre-des-Corps »). Ce dernier s’est montré particulièrement virulent : « Leur départ montre que l’emploi et le social sont absents de votre politique. »

De son côté Michel Soulas (« A Gauches Toute ») a évoqué « de grosses failles dans l’équipe municipale », posant la question de « la légitimité de la majorité aujourd’hui ». Les élus de l’opposition à commencer par François Lefèvre (« Agir Ensemble ») ont eu beau réclamer des explications au maire sur le retrait de la délégation à Fatiha Kendri, ils n’ont finalement pas eu de réponses, Emmanuel François évoquant simplement « un changement dans notre méthode de travail ».

Le retrait de la délégation à Fatiha Kendri a finalement été adopté par 19 voix pour, 10 contre, et 4 abstentions. La conseillère Gania Bougadba a été élue au poste d'adjointe à sa place avec 22 votes favorables, tandis que l’opposition a refusé de prendre part à ce dernier vote, « C’est ubuesque, on nous demande de voter alors qu’on n’a pas les raisons et les explications » s’est justifié Michel Soulas sur ce refus.