St-Pierre-des-Corps

Saint-Pierre-des-Corps : la semaine de 4 jours dès la rentrée dans les écoles

C’est le souhait du nouveau maire Emmanuel François.

« Ce n’est pas un dossier prioritaire, c’est un dossier urgent » : voilà comment Emmanuel François parle de la question des rythmes scolaires à Saint-Pierre-des-Corps. Ce dimanche, sa liste a rassemblé 40% des suffrages dans la ville cheminote ce qui lui a permis d’obtenir 24 sièges sur 33 au nouveau conseil municipal et de faire tomber cette commune aux mains des communistes depuis un siècle (dont 37 ans sous la direction de Marie-France Beaufils qui avait choisi de ne pas se représenter).

Le médecin qui exerce à la Rabaterie n’est pas encore officiellement installé dans son fauteuil (c’est prévu pour vendredi) mais il commence déjà à préparer son entrée en fonction dont le fameux dossier de l’emploi du temps des élèves dans les écoles de la ville. Pendant sa campagne, Emmanuel François a clairement annoncé la couleur : il veut supprimer les cours le mercredi matin. Mais ça, c’était en mars, avec potentiellement 5 mois pour préparer la mise en application de la décision. Peut-il encore réussir ce défi en deux mois, avant la rentrée des enfants fixée au 1er septembre ? C’est clairement son souhait. Sa prédécesseuse le met en garde : « Il y a des contrats passés pour les temps d’activités périscolaires… » Peut-être un casse-tête en perspective.

Une autre urgence : trouver de nouveaux médecins dans la ville

Justement, à quoi va ressembler le début de mandat d’Emmanuel François ? L’homme assure qu’il n’a pas l’intention de tout bousculer, conscient qu’il prend le pouvoir dans une ville qui reste largement à gauche (lui est classé divers-droite mais se dit apolitique). « Si le moteur ronronne dans les services on va le laisser ronronner. S’il y a des choses inacceptables on les reprendra. Par exemple la mairie n’a jamais signé d’accord pour que les services d’hospitalisation à domicile puissent intervenir dans le foyer logement de la Diablerie et j’ai toujours trouvé ça inacceptable. »

A ce propos, le jeune élu va-t-il poursuivre son activité de docteur ? « Je vais conserver quelques consultations. Peut-être un quart temps. D’ailleurs l’urgence à Saint-Pierre c’est de trouver de nouveaux médecins. » Il est vrai que la ville est reconnue comme un désert médical. Emmanuel François ne se dit pas opposé à l’emploi d’un second praticien salarié au centre de santé municipal et veut « avancer » sur le projet d’une maison de santé pluridisciplinaire. Au passage, il indique à Info Tours le nom de son premier adjoint : Mathieu Lambert, conducteur SNCF et trésorier syndical : « Il a la fibre syndicale. Dans une mairie tenue par la gauche depuis très longtemps il saura apaiser les esprits des employés en cas de conflit. Je n’ai pas envie de heurter. »

A noter que malgré la crise sanitaire et un mandat amputé de 3 mois et demi, Emmanuel François compte débuter son mandat sans précipitation. Il prendra donc quelques vacances cet été : « J’en aurais besoin » dit-il.