St-Pierre-des-Corps

Municipales : Les électeurs auront le choix entre 4 listes au 2e tour à Saint-Pierre-des-Corps

3 listes de gauche et 1 de droite.

Saint-Pierre-des-Corps va-t-elle basculer à droite ? La question impensable il y a encore peu, n’est aujourd’hui plus si incongrue. En effet, les résultats du 1er tour des élections municipales, le 15 mars dernier, ont placé en tête Emmanuel François, nouveau venu en politique, soutenu par le président du Conseil Département Jean-Gérard Paumier et la députée UDI Sophie Auconie.

Arrivé en tête avec 29,35% des voix, Emmanuel Françoisa profité de la profusion de listes à gauche (pas moins de 6). Si la victoire finale reste loin d’être acquise, ce résultat du 1er tour a ouvert néanmoins une brèche et une dynamique qu’Emmanuel François aimerait bien transformer le 28 juin, au soir du 2e tour.

Afin de conserver la ville à gauche, Michel Soulas, le candidat communiste, arrivé en 2e position avec 27,44% des suffrages exprimés, a cherché à jouer le rassemblement des forces de gauche, mais n’y est arrivé que partiellement. Parmi les listes en capacité de fusionner, seule PACTE (NPA, FI) lui apporte son soutien. « Nous avons des communistes, des sympathisants socialistes, écologistes, des membres de Génération.s mais aussi des personnes de la société civile impliquées dans la ville » commente Michel Soulas en se positionnant en rassembleur mais aussi comme « le mieux placé pour battre la droite » .

La mission ne sera néanmoins pas aisée puisque les listes « Agir Ensemble-Transition écologique et citoyenne » (11,84% au 1er tour) soutenue par EELV et le collectif ARIAL en local, et « J’aime Saint-Pierre-des-Corps » (15,52%) investie par le Parti Socialiste ont décidé de jouer leur chance en se maintenant pour le 2e tour.

Le risque de perdre la ville (dirigée par des maires communistes depuis 1920) est donc bien réel pour la gauche au vu de la dispersion possible des voix entre les trois listes citées.

Pourtant chacun assume ses positions. Du côté de Cyrille Jeanneau, tête de liste de « J’aime Saint-Pierre-des-Corps », ce dernier indique incarner « la 3e voie » proposant en solution aux habitants souhaitant une « autre gestion de celle communiste » et « ne voulant pas de la droite. »

Du côté de François Lefèvre, tête de liste « Agir Ensemble », ce dernier explique que son groupe a la légitimité des mandats passés (deux élus dans l’opposition lors de la dernière mandature) et explique « ne pas vouloir laisser tomber notre électorat »

Celui qui pourrait tirer un certain bénéfice de cette désunion c’est donc Emmanuel François qui a une occasion unique de faire basculer l’historique mairie communiste. « J’aborde cette nouvelle campagne d’une façon encore plus sereine qu’au premier tour où le contexte a foutu la trouille a pas mal d’électeurs. Je pense qu’il y aura moins d’abstention le 28 juin » explique-t-il.

L’abstention sera en effet une donnée clé, au premier tour elle avait dépassé les 60% dans la commune.

Lire également notre focus détaillé sur l’élection à Saint-Pierre-des-Corps sur 37 degrés