St-Pierre-des-Corps

[Municipales] A Saint-Pierre-des-Corps, 4 listes peuvent se maintenir au second tour

Le suspense reste entier.

Après Tours, Saint-Pierre-des-Corps était une des communes du département avec le plus de listes en course... et donc le plus de suspense. Pas moins de 7 candidatures déposées dans cette commune où 10 703 personnes étaient appelées aux urnes ce dimanche.

Enjeu principal : qui pour remplacer Marie-France Beaufils, maire communiste depuis 37 ans, ex-sénatrice et qui avait choisi de prendre sa retraite ? Elle avait désigné son adjoint Michel Soulas, proviseur du Lycée Martin Nadaud, pour conduire une liste Saint-Pierre A GaucheS Toute mais à l’issue de ce 1er tour il n’est que 2e avec 27,44%. En 2014, la liste de Marie-France Beaufils avait elle été élue directement, avec plus de 51% des voix.

C’est donc Emmanuel François - médecin à la Rabaterie - qui vire en tête dans les urnes ce dimanche avec 29,35% des suffrages. Deux autres listes sont en capacité de se maintenir au second tour : celle soutenue par le PS et menée par Cyrille Jeanneau qui recueille 15,52% des voix et celle de l’éoclogiste François Lefèvre avec 11,82%. Surprise car on attendait plutôt la liste PACTE de Cindy Laigneau soutenue par La France Insoumise et le NPA au-dessus de ce seuil des 10% qui permet de rester en course. Elle recueille finalement 6,42% des voix lui laissant la possibilité de fusionner avec une liste qui se maintient au second tour.

En 5e position, devant Cindy Laigneau, c’est l’ex membre de la majorité de Marie-France Beaufils et militant LREM Jean-Marc Pichon avec 7,31%. Lui aussi peut fusionner avec une autre liste. En revanche, Lutte Ouvrière et sa liste menée par Anne Brunet ne recueille que 2,11% des voix.

Reste à savoir combien de listes se maintiendront réellement au second tour. Des fusions peuvent-elles s’opérer ? On le saura d’ici mardi soir car c’est à ce moment-là au plus tard que les candidatures doivent être déposées en préfecture. On notera que seuls 38,9% des électeurs se sont déplacés pour ce scrutin.

Première réaction d’Emmanuel François, en tête : « Pour une fois PC n’est pas en tête. Je préfère ne pas parler de fusion avec une autre liste pour l’instant, ce n’est pas d’actualité. »

23h00 :

La première réaction de Michel Soulas, candidat soutenu par le Pati Communiste, 2e à Saint-Pierre-des-Corps : « Je ne suis pas surpris ni aigri cela faisait partie des scénarios que nous avions envisagés. La gauche fait plus de 60% des voix et il y a un deuxième tour donc j’invite la gauche à se mobiliser pour battre la droite. Ce n’est pa snous qui avions créé la division mais, évidemment, nous allons rencontrer les autres forces de gauche dans les heures qui viennent pour réfléchir ensemble [à une fusion, ndlr]. Si il y a un deuxième tour, car nous sommes suspendues aux décisions nationales en raison de l’épidémie de coronavirus. »

A noter que le candidat exclut l’hypothèse d’une alliance avec Jean-Marc Pichon qui a fait partie de la majorité de Marie-France Beaufils avant de s’émanciper au sein d’LREM.