St-Pierre-des-Corps

La ville en films pour la St Urbain du pOlau

Vendredi soir, vous pourrez découvrir gratuitement une série de courts-métrages sur le thème de la ville.

Comment voyez-vous la ville ? Celle où vous habitez, celle que vous traversez, celle que vous visitez ? Et comment les cinéastes décrivent et imaginent la cité ? Toutes ces visions vont se confronter vendredi soir à l'occasion de la St Urbain organisée par le pOlau-pôle des arts urbains de St-Pierre-des-Corps, au Point Haut (tout près des Atlantes).

"Après la photo ou le numérique, pour la 5ème édition de notre fête de la St Urbain, nous organisons une nuit du court-métrage urbain" explique Caroline Genis, en charge de la communication du pOlaui-pôle des arts urbains. "Nous avons sélectionné une cinquantaine de films suite à un appel via Internet pour que l'on nous conseille une programmation". Une initiative qui a eu beaucoup de succès puisque plus de 200 propositions ont été faites à l'équipe, depuis toute la France. Des créations personnelles ou des oeuvres déjà existentes et conseillées par des personnes l'ayant appréciée. Le français Logorama, oscarisé en 2010, fait notamment partie de la liste annoncée, et met en scène le bibendum de Michelin et Ronald McDonald.

"Notre programmateur Pascal a regardé tous les films avant de choisir. Certains font une quinzaine de minutes mais l'essentiel dure entre 2 et 5 minutes" ajoute Caroline qui constate aussi que la plupart de ces courts venus de France, d'Allemagne, des Etats-Unis ou d'Argentine sont des films d'animation. "Ils sont souvent très drôles, surprenants, assez abstraits. C'est très étonnant". certains mettent en scène des personnages, d'autres sont plus contemplatifs, "c'est courant d'utiliser la ville comme paysage". La ville peut y être belle... ou moche "elle est parfois montrée détruite à la fin" note Caroline. Ainsi, beaucoup sont évidemment "critiques" sur le schéma même de la ville, et ce n'est pas une surprise quand la jeune femme nous explique qu'en filigramme, il est souvent question de l'environnement mais en permanence avec poésie. On pourra même découvrir des histoires d'amour nous promet-on.

Prévue pour débuter à 20h et se poursuivre jusqu'à 1 voire 2h du matin, la soirée de projection est gratuite mais mieux vaut réserver dès maintenant car la salle n'est pas très grande. Le Point Haut, qui assurera une restauration détournant les snacks classiques du cinéma en mode bio, a aménagé une salle avec fauteuils ou coussins pour proposer une ambiance zen, ou la position allongée est plus que conseillée, "venez avec vos plaids !" prévient Caroline (mais il y aura du chauffage !).

En complément de la projection, et pour accueillir les visiteurs et leur faire découvrir ce site encore méconnu, deux films seront projetés en boucle et visibles depuis la cour : l'un sur un grand mur et l'autre dans une petite pièce intime et là il s'agit d'une oeuvre de 8 minutes réalisée à la caméra Super 8. Après ça, la prochaine bonne occasion de découvrir le Point Haut ce sera mi-avril lors de son inauguration officielle. Mais comme le lieu est ouvert, il y aura toujours quelqu'un pour vous y accueillir...

Olivier COLLET

Adresse, infos et réservations sur ce site : polau.org