St-Cyr-sur-Loire

Troisième ligne du tram de Tours : quel tracé à Saint-Cyr-sur-Loire ?

L’association ADTT fait des propositions.

Les travaux de la ligne B n’ont pas encore commencé qu’on pense déjà à la troisième…

Pour l’instant, l’agglo tourangelle compte une seule ligne de tram en Tours-Nord et Joué-lès-Tours. Elle espère en avoir une deuxième entre La Riche et Chambray à l’horizon 2025, sachant que ce projet coûtera entre 450 et 500 millions d’€. Les études sont en cours et les travaux sont censés commencer en 2022.

Pendant ce temps, on s’active déjà pour préparer la suite… C’est-à-dire la troisième ligne, dans l’espoir que ce coup-ci il ne se passera pas 12 ans entre deux inaugurations. C’est notamment ce qui est espéré à Saint-Pierre-des-Corps, où un collectif très actif milite pour avoir le tram le plus vite possible (il le voudrait même dès la seconde ligne mais c’est n’est pas le choix des autorités décisionnaires).

Un terminus à la clinique NCT+ ?

Cette 3e ligne, elle desservirait donc Saint-Pierre-des-Corps (avec un passage à la Rabaterie, à la gare… et peut-être un prolongement plus au sud vers les Atlantes ou le Parc Expo.

De l’autre côté, après un passage dans le secteur de la gare de Tours, elle remonterait la Rue Nationale puis la Tranchée avant de bifurquer vers Saint-Cyr-sur-Loire et c’est de point précis du projet qui nous intéresse aujourd’hui. Autant on a beaucoup parlé de la branche corpopétrussienne de la ligne C, autant son tracé Nord-Ouest est resté assez flou. La toujours très pertinente Association pour le Développement des Transports en Touraine vient de publier une étude où fait des propositions de passage… Deux solutions sont à l’étude, avec même un prolongement potentiel. Sur un plan ça donne ça :

 

En clair, les lignes A et C se séparent en haut de la Tranchée. Les trams C empruntent alors l’Avenue Charles de Gaulle où trois stations sont implantées. De quoi desservir un collège, plusieurs zones d’habitat collectif et l’usine SKF. C’est à cet endroit que deux options sont possibles : quitter l’Avenue De Gaulle pour desservir directement Pôle Emploi et Cap Emploi avant de rallier la clinique de l’Alliance (devenue clinique NCT+) ou bifurquer un peu avant pour gagner 400m et filer en ligne quasi droite vers l’hôpital privé. Cette solution s’approche au plus près de Central Park mais s’éloignae du centre commercial Auchan.

L’inconvénient de ce tracé Est, malgré son côté court donc plus économique et son passage dans une rue étroite, c’est qu’il empêcherait la construction d’un parking relais à la sortie du périphérique. Un type d’équipement pourtant bien utile quand on cherche à réduire la circulation automobile, ce qui reste le principal objectif des lignes de tram.

Un bus en attendant le tram ?

Au-delà de la proposition pour Saint-Cyr, et si des crédits supplémentaires sont disponibles, l’ADTT a planché sur une prolongation de la ligne C qui rejoindrait Tours-Nord et le quartier des Douets via le lycée Choiseul « qui est le lycée de secteur des jeunes de Saint-Cyr et d’autres communes du nord du département » rappelle-t-elle sur son site. 3 500 personnes viennent également travailler dans le secteur. « Ce terminus permettrait aussi un accès au Parc de la Cousinerie. Enfin, en rejoignant la ligne de BHNS Tempo qui fait le tour de Tours-nord par l’est, on prolonge ainsi une ceinture au nord, facilitant les liaisons transversales »plaide Vincent Degeorge qui signe l’enquête.

Par ailleurs, en attendant le tramway qui ne viendra pas avant une dizaine d’années au mieux, l’ADTT demande des renforts de bus au nord de la Loire. En particulier sur le tracé de la potentielle ligne C. Elle espère également un parking relais au plus vite près de la rocade.